Marseille : 40% des patients finissent en réanimation

Avec un taux d’incidence de 281 cas de coronavirus pour 100 000 habitants, la ville de Marseille détient le record du taux le plus élevé de la France métropolitaine. Selon le directeur adjoint de l’ARS PACA, 40% des patients atteints du Covid-19 finissent en réanimation. Faisons le point sur la situation. 

Le plus haut taux d’incidence de France

Alors que la ville de Marseille détient le taux d’incidence de la Covid-19 le plus haut de France (281 cas pour 100.000 habitants), l’agglomération a été placée en alerte maximale mercredi dernier. Si les chiffres sont cependant en baisse, ils restent tout de même inquiétants. 

 Sébastien Debeaumont, directeur adjoint de l’ARS PACA, a déclaré lors d’une interview sur Europe 1 samedi dernier : « En fin de semaine dernière, l’évolution du taux d’incidence était en pause, pour la première fois depuis des semaines. Pour autant les indicateurs restent très dégradés, et largement supérieurs à la moyenne nationale ou à celle des autres territoires impactés. ». Autre constat : le coronavirus touche davantage les séniors, comme l’a précisé Sébastien Debeaumont : « Aujourd’hui, l’augmentation du taux d’incidence chez les classes d’âge supérieures augmente de semaine en semaine ». Et ce sont eux qui sont susceptibles de déclencher de formes plus graves. C’est pourquoi les hôpitaux redoutent plus que jamais, d’être saturés de nouveau lors des prochaines semaines.  

Les hôpitaux sous tension

Le 25 septembre dernier, le Professeur Marc Leone, chef du service d’anesthésie et réanimation à l’Hôpital Nord s’inquiétait de la progression rapide des hospitalisations relatives au Covid-19. Dans une interview donnée sur France Bleu Provence, il a affirmé : « On pensait peut-être qu’il y avait une stabilisation et depuis vendredi le nombre de cas augmente. On est à 105 cas hospitalisés (le 19 septembre) en réanimation dans les Bouches-du-Rhône alors que seulement 300 lits de réanimation sont disponibles. ».  Selon le directeur adjoint de l’ARS PACA : « On peut parler de situation tendue dans les hôpitaux. Le nombre patients ne fait que croître chaque semaine ». Ce à quoi il a ajouté : « 40% des lits de réanimation sont aujourd’hui occupés par des patients Covid ». Alors que les autorités sanitaires avaient fixé le seuil d’alerte à 30%, Sébastien Debeaumont en appelle à la solidarité : « Il ne faut pas s’opposer les uns aux autres. La responsabilité est collective et partagée. […] On va vivre durablement avec le Covid, ce n’est pas pour cela qu’il ne faut pas vivre. Mais il faut s’adapter à cette menace ». Pour cela, il a tenu à rappeler l’importance des gestes barrières : « La meilleure manière d’y arriver, c’est de respecter scrupuleusement les gestes barrières, dans la sphère publique comme dans la sphère privée ». 

Rédaction : Florine DergeletRédactriceSeptembre 2020

Related posts

Leave a Comment