Mali : un camp d’entrainement terroriste détruit par Barkhane

La force française Barkhane a indiqué le 09 janvier 2020 avoir détruit un camp d’entraînement terroriste au cours de deux opérations militaires au Mali.

Selon le communiqué du ministère français de la défense, les opérations se sont déroulées le 30 décembre 2019 et dans la nuit du 4 au 5 janvier 2020.

L’opération du 30 décembre 2019 a eu lieu après avoir repéré un rassemblement d’un  groupe terroriste.

 » Un assaut héliporté a permis aux commandos de Barkhane, appuyés par une patrouille de Tigre et de Gazelle, de mettre hors de combat six terroristes. Dans le même temps, trois individus armés qui s’exfiltraient de la zone ont été neutralisés par un drone Reaper  » peut-on lire.

La seconde opération du 4 janvier, a eu lieu dans la région de Serma. Là  » une frappe de Mirage 2000 suivie d’un assaut héliporté, a permis de neutraliser, sur un site d’entraînement des groupes armées terroristes, une dizaine de combattants, et de détruire une quinzaine de motos. »

L’armée française indique aussi avoir saisi de l’armement et du matériel appartenant aux katibas du centre du Mali.

Depuis le mois de décembre, les forces armées françaises mentionnent de plus en plus leurs participations aux opérations militaires anti terroristes dans la région du Sahel, et ce après que des mouvements de contestation contre leur présence aient été constatés.

A titre d’exemple, l’armée francaise a annoncé qu’elle a participé à la riposte de l’attaque d’Arbinda le 24 décembre dernier au Burkina Faso avec deux avions de chasse de type Mirage 2000D.

Les autorités burkinabé elles, n’en n’avaient pas fait mention dans le communiqué de l’Etat Major général des armées qui a suivi l’attaque.

Au cours de celle-ci, 80 terroristes ont été neutralisés, et 07 militaires et 35 civils ont été tués.

DK

Infowakat.net 

Related posts

Leave a Comment