Mali : Proposition de Charte pour la Transition, les militaires en pôle position pour occuper la Présidence

Le Comité d’experts commis pour rédiger la Charte de la Transition malienne ont bouclé leur travail à la date du 12 septembre 2020.
Cette Charte proposée est un document de 33 articles définissant, entre autres, les valeurs, principes et missions de la Transition ; les organes ; les dispositions complétant la Constitution.

L’ensemble des forces vives de la nation, devra à l’issue des Journées de concertation nationale sur la préparation de la transition organisées, du 10 au 12 septembre 2020, à Bamako, procédéder à son amendement et validation. Mais selon Malick Konaté, journaliste malien, les avis divergent quant à la validation de la Charte. « Le M5_RFP estime que ses propositions ont été dénaturées et que les militaires veulent imposer à tout le monde un président militaire » a-t-il écrit sur Twitter.

Mali : Validation de la charte de transition, les avis divergent.
Le #M5_RFP estime que ses propositions ont été dénaturées et que les militaires veulent imposer à tout le monde un président militaire.
Suivons…https://t.co/NHmts5JaYH#HoronTV #CNT #CNSP #CriseSocioPolitique

— KONATE Malick (@konate90) September 12, 2020

Un poste de président taillé sur mesure ?

Selon l’article 8 de ladite Charte, tout candidat au poste de président ou de vice-président de la Transition doit être un civil ou un miltaire. Le même article stipule que le candidat doit avoir au moins 35 ans. Le Colonel Assimi Goïta, président du Conseil national pour le salut du peuple (CNSP) a 37 ans. Tout laisse entrevoir qu’il est bien parti pour diriger la Transition, si la Charte dans sa version actuelle est validée.

Lefaso.net


Related posts

Leave a Comment