Mali: le président IBK annonce une «dissolution de fait» de la Cour constitutionnelle

Le président malien Ibrahim Boubacar Kéita a annoncé, dans la soirée du samedi 11 juillet , une « dissolution de fait » de la Cour constitutionnelle pour tenter de dissiper les tensions quasiment insurrectionnelles qui parcourent la capitale Bamako.

« J’ai décidé d’abroger les décrets de nomination des membres restants de la Cour constitutionnelle et d’aller vers la mise en œuvre des recommandations issues de la mission de la Cedeao, a-t-il dit. Cette dissolution de fait de la Cour va nous conduire dès la semaine prochaine à demander aux autorités compétentes la désignation de membres pour que, rapidement, une cour reconstituée nous aide à trouver les solutions aux contentieux issus des élections législatives. » Certains des neuf membres de la Cour ont déjà démissionné. Un est mort.

Fariska Barsan 

Infowakat.net 

Related posts

Leave a Comment