Lutte contre le terrorisme : la symbiose entre l’armée et la population s’impose

Même si les Forces armées nationales (FAN) peinent aujourd’hui à assurer la sécurité des citoyens et l’intégrité territoriale, elles se veulent tout de même proches de sa population. Le détachement militaire de Kantchari a manifesté sa solidarité le 05 Octobre 2020 aux enfants de familles déplacées internes. Il a octroyé 50 kits scolaires aux élèves de deux écoles afin de leur permettre d’aborder la rentrée scolaire avec plus de sérénité.

Un acte qui mérite d’attention, car si la rentrée scolaire est le plus souvent une casse-tête pour les parents d’élèves, elle est un calvaire pour les parents d’élèves déplacés internes qui du reste ne savent pas à quel saint se vouer. Etant donné que, le logement, l’alimentation, l’habillement et la santé sont à peine assurés.

Ces genres d’actes renforcent l’étroite collaboration entre l’armée et la population. Dans ce contexte de guerre asymétrique, la symbiose entre Forces armées nationales et la population est une condition sine qua non.

Dans cette même dynamique, des populations de Pama ont, le mardi 06 Octobre 2020, prêté main forte aux militaires du détachement de la localité pour débroussailler les alentours de la voie principale menant à la ville.

Le terrorisme nous impose-t-il la solidarité que le père de la révolution d’août 1983 avait voulue instaurer entre l’armée et la population, chose qu’il avait expérimentée depuis la ville de Pô ?

Quoiqu’il en soit, les actions de solidarité des militaires envers les citoyens et des citoyens envers les militaires sont indispensables et sont à encourager.

Ibrahima TRAORE

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment