Lutte contre la drogue et les violences en milieu scolaire: Une stratégie nationale adoptée

Le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales a tenu un atelier de validation de la Stratégie nationale de lutte contre la drogue, la toxicomanie et la violence en milieu scolaire, le lundi 1er avril 2019 à Ouagadougou.

L’incivisme, la consommation des stupéfiants et les violences sont légion en milieu scolaire. Malgré les efforts consentis par le gouvernement dans la lutte contre ces fléaux dans ce milieu, force est de constater qu’ils persistent et prennent des proportions inquiétantes. Face à cette situation, les autorités entendent mettre les bouchées doubles pour l’assainir et garantir une éducation de qualité à cette jeunesse qui constitue la relève de demain.

En effet, le ministère de l’Education nationale, de l’Alphabétisation et de la Promotion des Langues nationales en collaboration avec ses partenaires a élaboré la Stratégie nationale de lutte contre la drogue, la toxicomanie et la violence en milieu scolaire pour venir à bout de ces phénomènes sur les cinq années à venir. Ledit document a été soumis à validation, le lundi 1er avril 2019 à Ouagadougou.

«L’objectif visé à travers l’opérationnalisation de cette stratégie est de juguler le phénomène de la drogue, de la toxicomanie et de la violence en milieu scolaire en vue de créer un environnement propice à la promotion d’une culture de non-violence et d’assurer les conditions favorables aux enseignements et apprentissages au Burkina Faso d’ici à l’horizon 2024», a affirmé le ministre en charge de l’éducation, Pr Stanislas Ouaro.

Ces acteurs vont peaufiner le document pour une meilleure promotion des valeurs du civisme et de la non-violence dans les écoles.

A ses dires, outre la prise en compte des engagements internationaux du Burkina Faso, les textes réglementaires existants en la matière et l’intégration des actions déjà en cours, cette stratégie prévoit trois principales actions. Il s’agit de la sensibilisation, la répression et la réinsertion qui, selon le ministre, vont permettre de lutter efficacement de sorte à réduire considérablement, voire éliminer la consommation de la drogue dans cet espace.

A cet effet, il a indiqué que des valeurs de citoyenneté ainsi que les méfaits des drogues seront également introduits dans les curricula de formation des élèves. Car, de son avis les violences en milieu scolaire ont plusieurs causes dont principalement la présence et la consommation de la drogue.

Par ailleurs, M. Ouaro a invité les différents acteurs en charge de valider ladite stratégie à la recherche du consensus au cours de leurs échanges afin de créer des conditions de sa mise en œuvre réussie pour l’atteinte des objectifs escomptés.

Kadi RABO
Dawara Sylvie SOU
(Stagiaire)

sidwaya.info

Related posts

Leave a Comment