Lutte contre la corruption au Burkina : Une Nuit pour célébrer la transparence dans la gestion de la chose publique

L’Autorité supérieure de contrôle d’État et de lutte contre la corruption (ASCE/LC) a organisé le mercredi 4 décembre 2019 à Ouagadougou, la 1ère édition de la nuit de l’anti-corruption. Elle s’est tenue sous le thème : « Responsabilité individuelle et collective dans la lutte contre la corruption au Burkina Faso ». C’est le président du Faso, Roch Marc Christian Kaboré, qui a présidé la cérémonie.

Rompre la chaine de corruption, c’est le souhait de l’ASCE/LC. Elle l’a réitéré le mercredi 4 décembre 2019 dans la soirée, au cours de la 1ère édition de la nuit de l’anti-corruption. Cette volonté d’en finir avec ce mal se justifie à plusieurs niveaux. La corruption tue le tissu économique. Elle aliène l’homme. Elle menace la paix et la stabilité. Tout le monde est unanime sur la question. Au cours de la cérémonie, le public a pu voir des témoignages des autorités coutumières et religieuses. Elles ont toutes condamné le phénomène, qui constitue moralement un péché.

Après elles, les élèves de l’école primaire « Kinder in Not » de Tingandogo ont pris la parole. Ils ont expliqué que la corruption viole le sacro-saint principe d’égalité. C’est pourquoi ils invitent les autorités et leurs parents à ne pas laisser le fléau voler leur avenir. Le président de l’ASC/LC, Luc Marius Ibriga, a souligné que lutte contre la corruption ne pourra répondre aux attentes légitimes des citoyens sans leur engagement. Pour lui, l’engagement présuppose une prise de conscience. Il a profité de l’occasion pour inviter chaque Burkinabè à prendre la ferme résolution de poser dès maintenant le plus petit des actes qui soit à sa portée en matière de lutte contre la corruption.

La célébration de la 1ère édition de la nuit de l’anti-corruption a connu la participation du président du Faso Roch Marc Christian Kaboré. Il a tenu à féliciter l’ASCE/LC pour le travail abattu. Il a rappelé que la corruption est une préoccupation pour son gouvernement. Ainsi, il s’est engagé à travailler pour éradiquer le phénomène. Il a aussi invité chaque Burkinabè à l’intégrité, à la probité et la transparence.

Le président du Faso a également rassuré qu’il ne ménagera aucun effort pour accompagner l’ASCE/LC. Roch Marc Christian Kaboré a pris l’engagement de mettre en pratique les recommandations de l’ASCE/LC. Au cours de la soirée, des artistes musiciens et comédiens de théâtre ont produit des textes de sensibilisation sur la corruption.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment