L’intelligence artificielle s’invite dans les courses de drones

Devenue imbattable au jeu de go, aux échecs et même à Starcraft, l’IA va prochainement s’embarquer sur les drones de course pour affronter de façon totalement autonome un champion humain lors d’une compétition baptisée Artificial intelligence robotic racing. La date de clôture des inscriptions des équipes de développement de drone autonome se rapproche, la tension monte…

Confronter des drones totalement autonomes aux champions du pilotage de drones de course, c’est l’objectif de l’Artificial intelligence robotic racing (AIRR) organisée par la Drone Racing League (DRL). Comme Futura l’avait déjà précisé, le projet soutenu par l’avionneur Lockheed Martin et Nvidia porte le nom d’AlphaPilot, ce qui n’est pas sans rappeler le nom donné aux IA de GoogleAlphaZeroAlphaGo… Il est ouvert à tous les amateurs de drones ou spécialistes en intelligence artificielle (IA).

Dans les mois à venir, les équipes vont devoir développer une IA associée à des algorithmes d’apprentissage automatique pour que le drone puisse évoluer de façon totalement autonome. À ce jour, plus de 300 équipes se sont déjà inscrites. Les inscriptions et qualifications se déroulent à partir de la plateforme HeroX. La date limite pour participer est fixée au 8 mars prochain. Les sélections seront réalisées durant tout le mois d’avril. Dans tous les cas, la base matérielle commune pour concevoir le drone est la plateforme Jetson AGX de Nivdia qui est dédiée aux machines autonomes. La subtilité, c’est qu’il n’est pas possible de pré-programmer la navigation. Les drones sont donc livrés à eux-mêmes durant leur course.

Du virtuel au réel

Dans un premier temps, les équipes feront voler leurs drones autonomes de façon virtuelle sur des circuits boostés eux aussi à l’IA et inspirés des jeux vidéo. C’est d’ailleurs une équipe provenant du MIT qui a élaboré le simulateur qui sera exploité pour les qualifications. Cette saison de courses débutera le 1er août. À la fin de celle-ci, le droneautonome le plus rapide affrontera le champion du monde Allianz 2019 de la ligue DRL en conditions réelles.

La difficulté pour les équipes d’AlphaPilot restera de transposer avec succès leurs inventions virtuelles dans le réel. Au bout de l’aventure, il y a une jolie carotte avec plus de 2 millions de dollars en espèces pour l’IA la plus évoluée et la plus rapide. Reste à savoir si sur un véritable circuit, l’IA sera plus performante que le meilleur pilote de drone de course du moment.

https://www.futura-sciences.com/

Related posts

Leave a Comment