Liberté de la presse 2019 : le Burkina Faso progresse de 5 places (RSF)

Le classement 2019 de la liberté de la presse dans le monde publié vendredi 18 avril par Reporters sans frontière(RSF) pointe une hausse de cinq places du Burkina qui occupe la 36e position sur 180 pays. En 2018, le Burkina était 41e au plan mondial.

Dans ce classement, le Burkina devance des pays africains comme le Sénégal (49e), le Niger (66e), la Côte d’Ivoire (71e), le Togo (76e) et la Gambie (92e). La Namibie qui a progressé de trois places est classée premier pays africain, détrônant ainsi le Ghana qui était le premier pays africain dans le classement 2018. La Norvège occupe la première place au plan mondial.

RSF souligne que la situation sécuritaire dans le nord du Burkina rend difficile la couverture des événements qui s’y déroulent. « Couvrir de façon critique et objective la lutte contre le terrorisme par les forces armées nationales demeure également un exercice périlleux », précise-t-il.

Toujours selon le rapport, l’abolition en 2018 au Burkina de la peine de mort est une condition indispensable à une éventuelle future extradition de François Compaoré, le frère de l’ancien président et commanditaire présumé de l’assassinat du journaliste d’investigation Norbert Zongo il y a plus de 20 ans.

« Toutefois, une certaine pression demeure : les cas de diffamation, notamment, sont passibles de lourdes amendes pouvant mener à la fermeture pure et simple des médias concernés », indique le rapport.

Radio Oméga

Related posts

Leave a Comment