Les « Sotigui Awards » acte 5 : Les étoiles du cinéma africains récompensées à Ouaga

La 5ème  édition des « Sotigui awards » a connu son apothéose le samedi 14 novembre 2020 à Ouagadougou à Canal Olympia. Les acteurs du 7ème art ont été magnifiés et des trophées de distinction et d’honneur leur ont été remis au cours de la soirée.

Le Sotigui d’or 2020 est revenu à l’actrice Girley Charlène Jazama de la Namibie pour son rôle dans le long métrage fiction « the white line » de Désiré Kahikopo-Meiffret. C’est très émue, la voix nouée, presqu’en larmes, qu’elle dit être très reconnaissante et remercie les organisateurs pour les deux distinctions, le Sotigui d’or et le Sotigui du meilleur acteur de l’Afrique Australe.

Les acteurs burkinabè ont également vu leur mérite récompensé. C’est le cas de la jeune actrice Burkinabè Eléonore Kocty qui s’en sort avec le « Sotigui » de la meilleure interprétation féminine burkinabè pour son rôle dans le long métrage fiction « La forêt du niolo » de Adama Rouamba.

Le prix de la meilleure interprétation masculine burkinabè est revenu à Justin Ouindiga, plus connu son le nom de « GSK » dans la série burkinabè, « Affaire publique ». Il a été récompensé pour son rôle dans le long métrage fiction « la beauté trompeuse » de Mamadou Gnanou.

« Je ne peux pas mesurer ce que je ressens par rapport à cela, c’était inattendu mais je dirai simplement que c’est le rêve de chacun de voir son métier couronné un jour quelque part. C’est vraiment un sentiment de satisfaction d’être récompensé ce soir par cette 5ème édition des Sotigui awards», a-t-il dit.

L’un des doyens des acteurs burkinabè, Gustave Sorgho pour ses 40 ans de carrière, a reçu un Sotigui d’honneur pour l’ensemble de ses œuvres.

Maloula Kané de la Cote d’Ivoire a reçu le « Sotigui » du meilleur acteur Afrique de l’ouest pour son rôle dans le long métrage fiction « le triangle noir » de Olivier Koné. 

« Là quand vous êtes récompensé, cela veut dire que vous êtes sur la voie. On vous dit continuez à être bon et c’est encore plus de pression», dit-il.

Pour le ministre de la culture, Abdoul Karim Sango, cette édition, qui a réuni une grande partie des sommités, est un signal fort que les acteurs du cinéma ont lancé à l’endroit des autorités et il a promis de faire de son mieux pour les prochaines éditions. « Quand on voit cet engouement, on se dit qu’il y a beaucoup d’espoir, non seulement pour le cinéma, mais pour la culture africaine en général », a-t-il relevé.

Au terme de cette soirée glamour, où les uns et les autres brillaient sous les paillettes et parures,  le rendez-vous a été pris en 2021 pour la 6ème édition des « Sotigui Awards ».

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24

Related posts

Leave a Comment