Législatives 2020 au Burkina : Le Mouvement SENS présente ses propositions de lois

A l’instar des autres challengers aux législatives du 22 novembre 2020, le Mouvement Servir et non se servir (SENS) a lancé sa campagne. Au cours d’une rencontre avec les militants et sympathisants de la ville de Bobo-Dioulasso, ils ont dévoilé leur programme.

Pour une première, le Mouvement Servir et non se servir (SENS) va prendre part aux législatives. Dévoilé officiellement au grand public le dimanche 2 août 2020, le SENS de Me Hervé Kam (le coordonnateur national) présente déjà ses propositions de lois, une fois qu’ils seront à l’Assemblée nationale.

Quatre domaines sont concernés par ces propositions :

– Le code des personnes et de la famille : la reconnaissance des mariages traditionnels et religieux et adapter la dévolution du nom à nos réalités culturelles ;

– La loi sur les partis politiques : allouer une partie du financement des partis politiques au renforcement de la participation politique des femmes et des jeunes d’une part et mieux encadrer le fonctionnement et le financement des partis politiques, d’autre part ;

– Les marchés publics : sanctionner pénalement la mauvaise exécution des marchés publics, garantir un plus grand accès aux entreprises jeunes et de jeune ;

– La loi sur le foncier : améliorer l’accès au logement décent tout en freinant l’accaparement sauvage des terres par les sociétés immobilières.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment