Le PM soudanais affirme que le conflit actuel n’oppose pas les militaires aux civils

KHARTOUM, 26 septembre (Xinhua) — Le Premier ministre soudanais Abdalla Hamdok a affirmé dimanche que le conflit actuel dans le pays ne se situe pas entre les militaires et les civils, mais qu’il a lieu entre ceux qui soutiennent la transformation civile démocratique et ceux qui cherchent à l’empêcher.

L’unité des forces de la révolution est la garantie de contrer toutes les menaces qui se dressent sur le chemin de la transition », a déclaré M. Hamdok dans un discours diffusé dimanche par la télévision officielle du Soudan.

Le Premier ministre a exhorté toutes les parties prenantes à s’engager strictement à respecter le document constitutionnel, à s’abstenir de toute position unilatérale et à assumer pleinement leurs responsabilités.

Il a souligné que le comité de retrait des pouvoirs est l’un des acquis de la révolution qui doit être défendu et préservé.

Plus tôt dans la journée de dimanche, les forces de sécurité ont cessé de garder le siège du comité de retrait des pouvoirs, dans un contexte de tensions croissantes entre les membres militaires et civiles du gouvernement de transition.

Depuis l’annonce de la mise en échec d’une tentative de coup d’Etat le 21 septembre, les divergences entre les partenaires militaires et civils du gouvernement de transition se sont encore accentuées.

Le Soudan est régi par une période de transition de 39 mois sous un gouvernement de transition, mis en place après l’éviction de l’ancien président Omar el-Béchir en avril 2019. Elle doit être suivie d’élections pour former un nouveau gouvernement. Fin

Related posts

Leave a Comment