Le cancer de la vessie est un tueur silencieux : 10 signes à détecter

La plupart des gens ne sont pas bien informés sur le cancer de la vessie car celui-ci est éclipsé par les autres cancers tels que les cancers de la peau, des poumons, de la prostate, du sein et des ovaires. Étant donné que le cancer de la vessie est au 12ème rang des cancers chez la femme, voici les 10 symptômes de ce cancer que chaque femme doit connaitre.

Qu’est-ce que le cancer de la vessie ?

Le cancer de la vessie entraîne une modification des cellules de la vessie. Ces dernières cessent de grandir ou de se comporter comme elles sont supposées le faire. Le cancer peut commencer avec les changements suivants :

– Affections non cancéreuses telles que calculs rénaux et infections des voies urinaires

– Tumeurs bénignes comme le fibrome ou le papillome

Ces changements peuvent éventuellement causer des tumeurs malignes et le cancer.

Selon l’agence Santé publique France, plus de 13 000 cas du cancer de la vessie sont diagnostiqués chaque année en France.

Les symptômes du cancer de la vessie peuvent être divisés en deux groupes : les symptômes précoces et les symptômes tardifs.

Les symptômes précoces du cancer de la vessie

– Troubles de l’urination

– Besoin fréquent d’uriner

– Sang dans l’urine

– Sensation de brûlure en urinant

Le sang dans l’urine (hématurie) est généralement le premier signe du cancer de la vessie selon la Société Canadienne du Cancer. Le sang peut modifier la couleur de l’urine en orange, rose ou, rarement, en rouge foncé. Le sang peut être présent régulièrement ou disparaître et réapparaître au fil des jours ou des semaines.

Le cancer de la vessie au stade précoce ne provoque généralement pas de douleur ni d’autres symptômes que les saignements. Mais le sang dans l’urine ne signifie pas toujours qu’il y a une tumeur dans la vessie. Il est plus probable qu’il soit causé par une affection moins grave, telle qu’une infection de la vessie.

Les symptômes tardifs du cancer de la vessie

– Incapacité d’uriner

– Douleur au bas du dos d’un côté

– Perte d’appétit et perte de poids

– Fatigue ou faiblesse

– Gonflement aux pieds

– Douleur aux os

Les causes

Le cancer de la vessie se développe lorsque les cellules de la vessie commencent à se développer anormalement. Plutôt que de croître et de se diviser de manière ordonnée, ces cellules développent des mutations qui les poussent à se développer de manière incontrôlable et à ne pas mourir. Ces cellules anormales forment une tumeur.

Les causes du cancer de la vessie comprennent :

– Tabagisme et autre usage du tabac

– Exposition à des produits chimiques, en particulier dans un travail nécessitant une exposition à des produits chimiques comme les colorants et le caoutchouc

– Exposition aux radiations

– Irritation chronique de la muqueuse de la vessie

La cause du cancer de la vessie n’est pas toujours claire et certaines personnes atteintes d’un cancer de la vessie ne présentent aucun facteur de risque évident.

Comment prévenir le cancer de la vessie ?

Il vaut mieux prévenir que guérir. Il existe de nombreux facteurs de risque du cancer de la vessie qui sont immuables, tels que le fait d’être un homme, d’un certain âge, le fait d’être caucasien ou d’avoir une anomalie congénitale liée à la vessie.

D’autre part, il existe des facteurs de risque qu’il est possible prévenir et la plupart d’entre eux sont liés aux toxines et à l’accumulation des substances toxiques.

Arrêter de fumer

Si vous fumez, vous faites entrer beaucoup de produits chimiques cancérigènes dans votre corps. Il est recommandé d’arrêter de fumer. Si vous ne fumez pas, évitez d’être fréquemment en présence de fumeurs.

Réduire l’exposition aux produits chimiques

De nombreux emplois nécessitent l’utilisation de produits chimiques dangereux. Cependant, il faut prendre des mesures de sécurité telles que le port de masques et de vêtements de protection.

Rester hydraté

Boire beaucoup d’eau pendant la journée vous aidera à diluer l’urine et à stimuler la miction. De cette façon, vous serez en mesure d’éliminer les déchets des reins régulièrement, ce qui leur donne moins de temps pour rester dans la vessie.

Related posts

Leave a Comment