« L’armée burkinabé est une armée qui a été désarmée en 2009 pour permettre au régime de s’asseoir »: Me Paul Paul Kéré répond au ministre Rémi Dandjinou

Lettre ouverte à Monsieur Rémi Fulgance DandjinouMonsieur Le Ministre,La charge de mes audiences ne me permet pas de m’investir pleinement dans les propositions politiques que j’ai l’habitude d’infliger aux gouvernants.

Votre déclaration est non seulement d’une irresponsabilité inégalée depuis que le Burkina existe mais d’une gravité inefficace pour ne pas dire inopportune. Vous pensez sérieusement que la situation d’insécurité chronique actuelle que traverse notre pays autorise ce type de déclaration énervante pour le citoyen lambda que je suis. Vous savez, le Burkina est un pays de tolérance. Mais tout de même, au lieu de réfléchir à comment ensemble nous allons mettre nos modestes intelligences aux solutions de lutte contre le terrorisme sanglant qui ravage nos forces de défense et de sécurité sans compter les morts de civils et les déplacements massifs de populations avec leurs corollaires de misère humaine, vous ferez mieux de cacher votre incurie en matière militaire. De quelle qualité (école de guerre, formation militaire, renseignements…) disposez-vous pour dire que  «l’armée Burkinabè a été désarmée depuis 2009?. Ce qui devrait vous rabattre le caquet c’est que entre 2009 et 2015, et même au-delà jusqu’au départ de Blaise, notre peuple a été épargné de toutes ces attaques terroristes qui sont perpétrées actuellement sous le régime du Mpp. Cherchez donc l’erreur. Quand je vois que nos autorités actuelles refusent à peine voilée la « main tendue de Blaise » et en même temps les attaques se font quasi quotidiennement, je me demande si le gouvernement actuel est visionnaire? Je ne veux pas du tout m’immiscer entre le régime de Blaise et le régime de Roch mais je constate simplement qu’à l’heure actuelle chaque jour apporte son lot de drame (mort des FDS et des civils) pour notre peuple. Pour ne pas avoir donné l’impression d’opiner dans le vide je vous suggère de vous concentrer plutôt sur les solutions idoines pour lutter contre le terrorisme au Burkina et pas de manière rétrograde et blessante vous apitoyer sur notre armée de 2009, mais voir quelles orientations le Mpp a donné à cette armée depuis son avènement. En tout état de cause, comme je ne vous connais pas, c’est la preuve irréfutable que nous sommes dans un débat d’idées que j’ai voulu volontairement violent en raison de la gravité de vos propos. Faites en sorte qu’après votre départ du pouvoir Mpp ou de tous gouvernements vous puissiez regarder les autres en face en évitant ce type d’égarement politique. Le fait d’être ministre comporte plus de devoirs que de droit même si, sous nos tropiques le pouvoir a tendance à rendre fou. Paul Kéré, Docteur en Droit, Avocat à la Cour, Chevalier de l’ordre national, Officier Réserviste.

netafrique.net

Related posts

Leave a Comment