L’Algérie prend confiance

Confrontée à un solide adversaire sénégalais ce jeudi soir, à l’occasion de la 2e journée de la phase de poules de la Coupe d’Afrique des nations, l’Algérie a enchaîné un deuxième succès consécutif qui lui ouvre presque à coup sûr les portes des huitièmes de finale. Les Fennecs de Riyad Mahrez l’ont emporté par le plus petit des écarts (1-0) contre Sadio Mané et les siens.

Envoyés dans un groupe C de la Coupe d’Afrique des nations égyptienne a priori largement à leur portée, l’Algérie et le Sénégal étaient appelés à se disputer la première place de cette poule. Et force est de constater que les Fennecs ont, jeudi soir, fait le nécessaire pour s’éviter toute mauvaise surprise, pour se retrouver au contraire en position de force en huitièmes de finale, avec la perspective d’y affronter l’un des quatre meilleurs troisièmes de la première phase. Car les hommes du sélectionneur Djamel Belmadi, ancien milieu de terrain offensif de l’Olympique de Marseille notamment, ont pris le meilleur sur les Lions de la Teranga (1-0).

Ces derniers espéraient profiter du retour de leur arme fatale, le Red Sadio Mané, suspendu pour le premier match de la compétition, mais les Algériens ont finalement su se montrer suffisamment compacts et bien organisés pour empêcher l’une des stars de Premier League de leur faire des misères. Bien sûr, tout n’a pas été facile pour Aïssa Mandi et ses partenaires de la défense, mais dans la lignée de la prestation collective aboutie face au Kenya (2-0), les Guerriers du Désert ont confirmé. Le sélectionneur avait par ailleurs pris la décision d’aligner le même onze de départ, là où son homologue sénégalais était lui privé du Rennais Ismaïla Sarr, et de son taulier défensif Salif Sané.

C’est peut-être cette continuité qui a fait la différence, quitte à se passer encore une fois du Portuan Yacine Brahimi, au profit de Youcef Belaili. Un choix qui s’est avéré payant puisque, suite à un service parfait de Sofiane Feghouli, encore une fois très à son avantage, c’est le milieu de terrain de l’Espérance Sportive de Tunis qui a inscrit le seul but de la rencontre (49e). Cette réalisation allait, du moins le pensait-on, enfin lancer un match très haché durant le premier acte. Mais ça n’a pas été le cas, et la première affiche de cette CAN 2019 n’a pas permis aux artistes de briller. Il y avait de la tension, et peut-être pas assez d’enjeu. Car si l’Algérie a presque déjà sa qualification pour les huitièmes en poche, avec six points empochés sur six possibles, rien n’est perdu pour le Sénégal, bien au contraire, avant d’affronter les Kényans lundi prochain.

http://www.sports.fr

Related posts

Leave a Comment