L’Afrique a besoin de plus de vaccins contre la COVID-19 (infirmières allemandes)

Afin de permettre à l’Afrique de faire face à la pandémie de COVID-19, une dose de vaccin doit être automatiquement fournie au continent pour chaque dose administrée en Europe, a estimé mardi le Conseil allemand des infirmières (DPR).

« La vaccination en Afrique contre le coronavirus doit être accélérée », a affirmé la présidente du DPR, Christine Vogler, dans un communiqué, ajoutant : « La lutte contre la pandémie ne doit pas s’arrêter aux frontières des pays et des continents ».

Le DPR a indiqué que selon les données publiées par le Conseil international des infirmières (CII), dans neuf pays africains, seuls 10 % des professionnels de santé ont été entièrement vaccinés contre la COVID-19.

En Allemagne, environ 53,8 millions de personnes étaient entièrement vaccinées contre la COVID-19 mardi, ce qui a porté le taux de vaccination à 64,7 %, selon l’Institut Robert Koch (RKI) pour les maladies infectieuses.

« Sans une vaste campagne de vaccination mondiale, nous ne parviendrons pas à maîtriser la pandémie et nous ne serons donc pas en mesure de protéger pleinement le personnel infirmier et médical dans le monde entier », a poursuivi Mme Vogler, soulignant : « Tant que cela ne se produira pas, la pandémie ne sera terminée pour aucun d’entre nous ».

Related posts

Leave a Comment