La RDC normalise ses relations avec la Belgique et le Rwanda

Le nouveau président de la République démocratique du Congo, Félix Tshisekedi, a annoncé mardi la reprise de la coopération militaire avec la Belgique, après avoir confirmé le réchauffement des relations de son pays avec un autre partenaire important, le Rwanda.

M. Tshisekedi a reçu mardi deux représentants du ministre belge des Affaires étrangères Didier Reynders, après avoir reçu le chef des armées du Rwanda vendredi.

“Entre la République démocratique du Congo et le royaume de Belgique, l’heure est à la reprise bilatérale multisectorielle, singulièrement dans le domaine militaire”, a indiqué la présidence congolaise dans un communiqué.

Dans son propre communiqué, la Belgique indique “qu’un échange d’ambassadeurs pourra intervenir prochainement”.

M. Tshisekedi a reçu Renier Nijskens, envoyé spécial pour la région des Grands Lacs, et le général-major Philippe Boucké, adjoint du chef de l’état-major de la Défense.

L’objectif de cette mission consiste à “nouer des contacts avec les nouvelles autorités”, “pour redynamiser nos relations bilatérales”, selon Bruxelles.

Les relations entre la RDC et la Belgique, l’ancienne puissance coloniale du Congo, s‘étaient fortement dégradées dans les deux dernières années du régime de Joseph Kabila, le prédécesseur de Félix Tshisekedi, avant les élections du 30 décembre dernier.

La RDC reprochait à la Belgique ses critiques sur la répression des manifestations demandant le départ de Kabila après la fin de son deuxième et dernier mandat constitutionnel en décembre 2016.

Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter
Voir l'image sur Twitter

Présidence RDC @Presidence_RDC

#RDC
Le Chef de l’Etat a reçu, une mission conjointe belge conduite par M. Renier Nijskens (Envoyé spécial de Belgique dans les Grands-lacs) et le Gén-Major Philippe Boucke (Aide de camp de S.M. le Roi de Belgique).
L’entretien a porté sur la reprise de la coopération militaire.47918:08 – 14 mai 2019130 personnes parlent à ce sujetInformations sur les Publicités Twitter et confidentialité

Le Rwanda aussi

En avril 2017, Kinshasa avait annoncé la suspension de sa coopération militaire avec Bruxelles.

En janvier 2018, la RDC avait annoncé la fermeture de la Maison Schengen, sorte de consulat européen géré par Bruxelles, la fin des activités de l’agence belge de développement Enabel au Congo ainsi que la réduction de la fréquence des vols de Brussels Airlines entre les deux pays.

Bruxelles avait rappelé son ambassadeur et n‘était plus représenté que par un chargé d’affaires à Kinshasa.

“Des engagements concrets ont été pris vers la réouverture du consulat général de Belgique à Lubumbashi et vers la relance de la coopération bilatérale par l’agence d’exécution Enabel”, a précisé l’ambassade de Belgique dans son communiqué.

La Belgique s’est également montrée satisfaite de voir le Centre Européen des Visas (CEV), qui a pris le relais de la Maison Schengen, “fonctionner en pleine capacité”.

Bruxelles “a salué” “la restauration des fréquences du vol Bruxelles-Kinshasa de Brussels SN Airlines”.

Vendredi, le président Tshisekedi avait reçu le chef de l’armée rwandaise (RDF), le général Patrick Nyamvumba. Il s‘était lui-même rendu fin mars à Kigali où il a visité le mémorial des victimes du génocide des Tutsis, une première pour un président congolais.

L’officier rwandais a salué les “efforts de l’armée congolaise et la coopération” entre les armées des deux pays. La présence de dizaine de groupes armés dans l’est de la RDC, à la frontière du Rwanda, a été la source de nombreuses tensions entre les deux voisins.

http://fr.africanews.com/

Related posts

Leave a Comment