Kosyam : Le président du Faso reçoit le rapport d’activités du Haut Conseil du dialogue social

Le président du Faso, Roch Kaboré, a reçu en audience une délégation du Haut Conseil du dialogue social (HCDS) conduite par son président, Domba Jean-Marc Palm. Elle est venue remettre au chef de l’État son rapport d’activité depuis la création de l’institution jusqu’en 2021.

« Nous sommes venus remettre au président du Faso, le rapport général des activités du Haut Conseil du dialogue social depuis sa création jusqu’en 2021. C’est-à-dire trois ans de fonctionnement », a-indiqué le président du HCDS, Domba Jean-Marc Palm, à sa sortie d’audience. À l’entendre, ce rapport contient les activités réalisées durant ces trois années de fonctionnement sur le plan du renforcement des capacités des acteurs, du règlement des tensions dans le domaine du travail et de la sensibilisation.

Ce fut aussi l’occasion pour le HCDS de remettre au chef de l’État un fascicule sur la création du Haut Conseil du dialogue social. De la genèse aux principaux acteurs ayant pris part au processus de création en passant par les différentes étapes. Ce document a été élaboré afin de retracer l’historique de la création de cette institution et couper court aux rumeurs, a fait savoir le président du Haut Conseil du dialogue social.

Le président du Haut Conseil du dialogue social, Domba Jean-Marc Palm, à sa sortie d’audience.

« Des rumeurs circulent disant que c’est le gouvernement qui a décidé de créer le Haut Conseil du dialogue social, alors que ce n’est pas toujours le cas. Tous les acteurs du monde du travail ont pris part à ce processus de création du Haut Conseil du dialogue social », a-t-il souligné.

Au niveau de son intervention dans les crises qui ont eu lieu, M. Palm a indiqué les crises dans le secteur du bâtiment et du transport. À ce titre, il a souligné l’accompagnement à la création de la faîtière des transporteurs. Même si la question n’est pas totalement résolue, il estime que le processus a été conduit à bon port et qu’il continue de suivre l’évolution des choses. Toutefois, il a rassuré que le présent rapport sera mis à la disposition des médias pour une large diffusion des activités réalisées.

Judith SANOU
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment