Jura suisse : deux amants jugés pour le meurtre du mari

Le ministère public du canton du Jura (Suisse) a requis 16 et 18 ans de prison  à l’encontre d’une femme et de son amant, pour assassinat. L’homme est accusé d’avoir mis le feu à l’appartement de la victime après l’avoir frappée avec un outil pour faire croire à un accident.

Un incendie pour maquiller un crime. Dix-huit ans de prison ont été requis à l’encontre d’un homme soupçonné d’avoir assassiné le mari de sa partenaire, lundi 7 décembre. Cette dernière était assise à ses côtés sur le banc des accusés au tribunal de première instance du canton du Jura de Suisse, rapporte Le Matin

Un acte prémédité

Le drame s’était déroulé le 18 février 2018 dans l’appartement de la victime à Delémont. Lorsque l’accusé, un réfugié afghan, s’était rendu sur les lieux, le mari de sa maîtresse dormait dans le salon aux côtés de ses deux plus jeunes enfants. Il aurait alors frappé son rival avec une massette avant de le traîner dans la cuisine. L’homme aurait ensuite ouvert le gaz de la cuisinière et répandu de l’essence autour de son corps avant de mettre le feu.

L’accusé a nié avoir bénéficié de complicité et affirmé avoir commis les faits seul, relate le quotidien suisse. Néanmoins, des SMS compromettants ont été retrouvés dans le téléphone portable de la veuve de la victime. « Le plan était précis, les rôles répartis et les prétextes préparés », a souligné le procureur lors de son réquisitoire. Il a requis 18 ans de prison contre l’accusé et 16 ans pour sa complice présumée.

Related posts

Leave a Comment