Infox : « France ça suffit », un faux discours attribué à l’ancien président ghanéen Jerry John Rawlings

Le 12 juillet 2020, le journal en ligne Babilown.com https://babilown.com/ publiait un audio sur son site. C’est en français qu’un présentateur a planté le décor dudit audio invitant les auditeurs à écouter : « Ce que notre père le président ghanéen dit de ce que la France fait à l’Afrique ». https://blaisap.files.wordpress.com/2020/07/whatsapp-audio-2020-07-12-at-22.59.18.ogg.
Dans l’audio, dont le contenu est en anglais, on entend l’orateur dénoncer « les relations franco-africaines, le franc CFA et l’Eco ». Le 13 juillet 2020, sur le même site apparaissait un article titré « ‘‘La France ça suffit’’, le cri de colère de Jerry Rawlings contre la tentative française de détournement de l’Eco ? », qui est la retranscription de l’audio. A partir de là, l’article et l’audio ont fait couler beaucoup d’encre sur les réseaux sociaux.

Cet article ne vient pas confirmer ou infirmer la nature des relations franco-africaines. Il s’agit de pousser la réflexion vers des analyses objectives, afin de permettre au lectorat de se faire sa libre opinion sur le message retranscrit dans l’article. Notre analyse va porter sur quatre points de l’article.

1- La photo d’illustration

https://babilown.com/2020/07/13/france-ca-suffit-le-cri-de-colere-de-jerry-rawlings-contre-la-tentative-francaise-de-detournement-de-leco/?fbclid=IwAR3oeQnzQ-mkOmkfmK914zXypqvRKM-jy6oc5goswOkScZz–cXha70YWt8 . Dans le lien susmentionné (aujourd’hui disparu), la publication du 13 juillet 2020 montre une photo d’illustration. Sur cette photo, on voit Jerry John Rawlings à droite, les présidents Ouattara et Macron à gauche. Mais la photo de Rawlings telle qu’utilisée date du 1er mars 2012, et a été prise au Nigeria. Elle n’a aucun lien avec le parlement ghanéen [ https://www.gettyimages.fr/detail/photo-d’actualité/former-ghanaian-president-jerry-rawlings-speaks-on-photo-dactualité/140228017 ?adppopup=true ].

Dans la publication modifiée du 15 juillet 2020, l’auteur change de photo. Mais celle-ci aussi a été prise bien avant 2020. La majeure partie des médias vont reprendre les mêmes photos sans se rendre compte qu’elles ne sont pas authentiques. Il s’agit du média antillais https://www.montraykreyol.org/article/france-ca-suffit-un-cri-de-colere-contre-la-france-et-son-eco-faussement-attribue-a-j [qui toutefois a reconnu qu’il s’agissait d’une fausse attribution à J.J. Rawlings] et le journal ivoirien [https://www.ivoirebusiness.net/articles/france-ca-suffit-le-cri-de-colere-de-jerry-rawlings-contre-la-tentative-francaise-de qui a intitulé « Le cri de colère de Jerry Rawlings contre la tentative française de détournement de l’Eco »].

2- Le Discours

« Petit Macron, je m’adresse à toi, écoute-moi ! Je te parle en tant que vieux retraité de la Banque africaine de développent et de la Banque mondiale. Je vois bien ce que tu es en train de manigancer ; tu n’as pas le droit de fixer le taux de change de l’Eco par rapport à l’Euro. Qui te l’a demandé ? », Peut-on lire dans le texte.

L’ancien président ghanéen Jerry John Rawlings n’a jamais été banquier à la Banque africaine de développement (BAD), ni à la Banque mondiale. Il est entré en 1968 à l’académie militaire ghanéenne, à Teshie. Devenu lieutenant d’aviation de l’Armée de l’air ghanéenne, Jerry Rawlings anime une première tentative de coup d’Etat, le 15 mai 1979. Sa tentative échoue. Il est arrêté. Trois semaines plus tard, libéré par d’autres officiers, il organise un nouveau coup d’Etat, le 4 juin 1979, qui renverse le régime de Fred Akuffo et le porte au pouvoir.

Le 24 septembre 1979, il cède le pouvoir à un gouvernement civil, mené par le président Limann. Mécontent du pouvoir civil, qu’il estime corrompu, il reprend le contrôle du pays le 31 décembre 1981 par un nouveau coup d’Etat qui renverse le régime de Limann. Il devient alors le président du Conseil provisoire de la défense nationale. En 1992, Rawlings démissionne de l’armée, instaure le multipartisme, et fonde le Congrès démocratique national. Il engage le pays dans un processus de démocratisation » https://fr.wikipedia.org/wiki/Jerry_Rawlings

3- Aucun média sérieux n’en a fait cas

L’information n’a pas été partagée sur la page officielle de Jerry John Rawlings [https://www.facebook.com/President.J.J.Rawlings/] encore moins par un média sérieux du Ghana, ni sur le site du parlement ghanéen. Mais elle a été relayée par des réseaux sociaux et des sites à caractère propagandistes et complotistes. [https://www.facebook.com/cequelafrancevouscache ; https://www.facebook.com/Burkina-ACTU https://shar.es/abrfam?fbclid=IwAR0fVLjApgogzHrGxQqpQChIOYkGpT-urimvGQ4Ho7_KsstDdfm3wW8JeE0 ]

4- Sources officielles et témoignages

Contactées, plusieurs sources officielles du Ghana démentent l’information qu’elles qualifient de « canular ». Des témoignages recueillis auprès des amis et connaissances de Jerry Rawlings sont concordants : « L’ancien président Rawlings ne peut pas tenir ce genre de propos en public ».

[ https://www.facebook.com/President.J.J.Rawlings/videos/3111741352280865/?t=6 ] , Sur la page officielle de Jerry John Rawlings, quelques jours plus tard, il était écrit : « Jerry John Rawlings, ancien président de la République du Ghana, a été attiré par des dépliants audio virtuels avec les images de l’ancien président, faisant les rondes sur les réseaux sociaux, en commentant la relation entre la France et son ancienne colonie ainsi que la monnaie de la Cedeao, l’Eco. La voix sur le tract n’est pas celle de l’ancien président Rawlings et ces opinions n’ont pas été exprimées par l’ancien président sur aucune plateforme. Nous exhortons tous ceux qui sont entrés en contact avec le dépliant et son imitation de la voix de l’ancien président, à ignorer totalement tout lien avec lui. C’est la fabrication d’un personnage sans visage, espiègle et sournois ».

Information qualifiée de « fausse »

Les articles publiés sur certains journaux ont été modifiés, après avoir pris connaissance de ce démenti. Il s’agit des médias en ligne www.montraykreyol.org et www.babilown.com.
Cependant, certaines pages contiennent toujours ces publications qualifiées de « fabrication d’un personnage sans visage, espiègle et sournois » par le démenti de J.J. Rawlings.
Ce qui est certain, c’est que Jerry John Rawlings a partagé l’audio sur sa page officielle pour expliquer qu’il n’est pas l’auteur de cette fausse information.

Des actes punis par la loi dans une affaire similaire

Au Burkina Faso, les commentaires de fausses publications et les partages de fausses informations sont susceptibles de poursuite judiciaire, d’amende et de condamnation. Le14 juillet 2020, Rahouf Bayiré et quatre autres activistes ont été présentés au juge, au Tribunal de grande instance (TGI) de Ouagadougou, pour « une affaire d’outrage », et le parquet a requis contre eux, 24 mois de prison fermes et 300 000 F CFA d’amende. [ https://www.aib.media/2020/07/14/burkina-poursuivi-pour-outrage-a-magistrat-lactiviste-rahouf-bayire-risque-24-mois-de-prison-fermes ]

Le 27 février 2017, le TGI de Ouagadougou a condamné Naïm Touré, un cyber activiste, à payer 600 000 F CFA et 1 F CFA symbolique pour « diffamation » et « injures » sur les réseaux sociaux contre Elisée Zongnaaba, le conseiller spécial du président de l’Assemblée nationale. [https://www.digitalbusiness.africa/burkina-faso-la-justice-condamne-un-cyber-activiste-pour-injures-sur-les-reseaux-sociaux/]

Edouard Samboé
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment