Grande chancellerie des Ordres Burkinabè : Le Premier ministre à la découverte d’une « importante institution peu connue »

Ce vendredi 17 juillet 2020 à Ouagadougou, le chef du gouvernement, Christophe Joseph Marie Dabiré, a effectué une visite à la Grande chancellerie des Ordres burkinabè. Cette visite du Premier ministre vise à encourager et féliciter le Grand chancelier des ordres burkinabè, le colonel André Roch Compaoré, et ses collaborateurs pour le travail abattu.

« J’ai tenu à passer les féliciter pour toute la qualité du travail qui est fait, les encourager et dire que le gouvernement est avec eux », a expliqué le Premier ministre à l’issue de la visite.

Le Premier ministre observant le système de fonctionnement de l’institution

Selon Christophe Dabiré, la Grande chancellerie est une importante institution qui accompagne toutes les structures du pays. C’est à travers elle que le chef de l’Etat, grand maître des Ordres burkinabè, reconnaît les mérites des fils et filles de ce pays. Pourtant, elle est très peu connue des Burkinabè, a déclaré le Premier ministre. « Dans le contexte actuel, la Grande chancellerie est sur la sellette, parce qu’on intervient souvent pour lui demander de décorer tel ou tel agent tombé au front », a-t-il souligné.

Photo de famille.

Au regard de ces multiples sollicitations, le Premier ministre a tenu à saluer la réactivité de l’institution. C’est pourquoi, il a souhaité que « les enfants de ce pays reconnaissent en la Grande chancellerie, une institution qui contribue efficacement au processus de développement du Burkina. Parce que chaque fois qu’on décerne une médaille à un Burkinabè, ça veut dire qu’on reconnaît que celui-ci a contribué aux actions de développement, à la sécurisation et à la paix au Burkina Faso ».

Le Premier ministre Christophe Dabiré.

A son tour, le Grand chancelier André Roch Compaoré a déclaré que « nous avons été honorés par cette visite, et nous avons demandé au Premier ministre de nous soutenir dans nos efforts de tous les jours ». Selon le premier responsable de l’institution, la Grande chancellerie des Ordres burkinabè décore, chaque année, entre 4 000 et 5 000 personnes.

Le Grand chancelier André Roch Compaoré.

O.I.
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment