Gestionnaires des ressources humaines : Le syndicat lance un mot d’ordre de boycott des activités

Les gestionnaires des ressources humaines réunis au sein du Syndicat national des gestionnaires des ressources humaines de l’administration publique (SYNAGRH) ont tenu une assemblée générale extraordinaire le samedi 4 mai 2019 au Centre d’éducation ouvrière de Ouagadougou.

A l’ordre du jour, l’échec des démarches sur la remise à plat des rémunérations des agents de la Fonction publique. Le SYNAGRH exige la reprise des travaux pour la satisfaction du protocole signé avec le gouvernement le 4 août 2017.

En attendant, la décision prise à l’unanimité par l’AG est le boycott de toutes les activités relatives à la participation à la prise des actes de carrière dont la suspension de leur participation aux travaux de reversement, de bonification, d’avancement, d’intégration, des allocations familiales, des détachements, de traitement des indemnités, d’organisation des concours, etc, de tous les actes de carrières ; la suspension de la description des postes de travail, des notes d’études pour les reconstituions de carrière, etc.

L’assemblée n’a pas manqué de fustiger la gestion « cavalière » et « mouta mouta » de cette crise par le gouvernement.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment