Génie civil : 96 ingénieurs désormais aptes à servir

96 ingénieurs en génie civil ont prêté serment, ce mercredi 22 juillet 2020, devant le Tribunal de Grande instance de Ouagadougou. Ils ont sacrifié à la prescription légale qui leur impose cet acte solennel avant d’entrer en fonction.

Le corps des ingénieurs en génie civil s’enrichit de 96 nouvelles compétences. Ce mercredi 22 juillet 2020, ils ont prêté serment devant le Tribunal de Grande instance à Ouagadougou. Ils respectent ainsi les injonctions légales. En effet, selon l’article 07 de la Loi N°020-2012/AN portant Création de l’Ordre des Ingénieurs en Génie civil du Burkina Faso, « avant d’entrer en fonction, tout ingénieur en génie civil prête serment devant le Tribunal de grande instance du lieu du siège de l’Ordre ».

Les membres de la Cour qui ont présidé la cérémonie de prestation de serment des ingénieurs en génie civil

Devant les membres de la Cour, du Parquet et du Greffier en chef, ils se sont engagés à travailler selon l’éthique de leur profession. « Je jure sur l’honneur d’exercer la profession d’ingénieur en génie civil avec conscience et probité, de garder le secret professionnel, de manifester une attitude loyale et correcte vis-à-vis de mes confrères et de respecter les textes régissant la profession », tel a été leur engagement devant leurs collègues, parents, amis et connaissances.

Collègues, parents et amis ont été témoins de l’évènement

Le sens d’un engagement…

L’acte de ce jour revêt une grande importance pour les ingénieurs qui viennent de rejoindre la grande famille. Pour Mmadi Hassanati, après la joie, c’est le poids de la responsabilité qui pèse sur leurs épaules. « Je ressens de la joie et beaucoup plus de responsabilités vis-à-vis de mon métier. Il faut être rigoureux, suivre les normes, la procédure sans avoir peur des yeux des gens. C’est ainsi qu’on peut arriver à respecter les règles du métier », a-t-elle indiqué.

Pour le Président de l’Ordre des ingénieurs en génie civil, Maxime Somda, ses nouveaux collègues doivent effectivement faire preuve de rigueur dans leur travail. « La plus grosse attente est qu’ils soient conscients que le métier qu’ils font aujourd’hui est très important pour le développement socio-économique parce que c’est nous qui concevons et réalisons toutes les infrastructures économiques de base. C’est donc très important pour le développement de notre pays », a-t-il relevé.

Au total 96 ingénieurs en génie civil ont prêté serment devant le Tribunal e grande instance de Ouagadougou

Selon les termes de la loi, l’ingénieur en génie civil est toute personne physique qui, en son nom propre et sous sa propre responsabilité, fait profession habituelle de conception et d’établissement d’études, de rapports, de calculs, de dessins, de plans, de devis et de cahiers de charge, de consultations, de don d’avis et conseils, de surveillance et de contrôle, d’inspection, de supervision et de coordination des travaux. La personne exerce ses activités dans le domaine des bâtiments et édifices publics ou privés, de constructions industrielles, d’infrastructures hydrauliques et d’ouvrages d’assainissement.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment