G5 Sahel : une conférence pour rétablir la confiance entre FDS et populations

Dans le souci de renforcer les relations de confiance entre les Forces de défense et de sécurité et les populations, la nécessité du respect des droits humains, la présidence burkinabè en exercice du G5 Sahel organise une conférence sur la préservation de la cohésion sociale, de l’Etat de droit et sur l’articulation des liens entre sécurité, développement et action humanitaire. Le lancement a été fait ce lundi 20 janvier 2020 par le ministre des affaires étrangères et de la coopération.

« Comment préserver la cohésion sociale et articuler le lien entre sécurité, développement et action humanitaire dans l’espace du G5 Sahel ? », c’est le thème sous lequel se tient la 3e conférence sur le renforcement des relations de confiance entre les forces de défense et de sécurité et les populations dans le Sahel.

Pendant 48h les participants vont discuter sur la préservation de la cohésion sociale et le lien entre sécurité, développement et action humanitaire dans l’espace du G5 Sahel.

L’objectif de cette troisième conférence est de contribuer à maintenir et à approfondir le dialogue entre toutes les parties prenantes. Notamment en ce qui a trait aux bonnes pratiques, à l’appui aux organes du G5 Sahel et de ses Etats membres et au suivi en vue de l’opérationnalisation des recommandations des conférences précédentes.

« Dans de nombreux endroits, les populations civiles voient les Forces de sécurité comme des prédateurs plutôt que comme des protecteurs. Pourtant dans le contexte actuel marqué par la menace terroriste, les Forces de défense et de sécurité doivent pouvoir compter sur les populations qui constituent un maillon important dans la croisade contre l’insécurité », affirme Alpha Barry, le ministre des affaires étrangères et de la coopération. Cette conférence vient donc selon lui, à point nommé afin de réfléchir sur les stratégies pour renforcer la relation entre les FDS et les populations.

Du 20 au 21 janvier 2020, la conférence va tourner autour de deux panels. Il s’agit du renforcement de la cohésion entre les Forces de défense et de sécurité en faveur de la cohésion sociale dans l’espace du G5 Sahel. Et l’enjeu du lien entre sécurité, développement et action humanitaire dans l’espace du G5 Sahel.

Aussi, une session sera consacrée aux partages d’expériences et de bonnes pratiques entre Forces de défense et de sécurité et populations locales au Sahel en matière de cohésion sociale.

La 3e édition est organisée en partenariat avec l’Union européenne, le Danemark, les Pays-Bas, la Suède et le Haut-commissariat des Nations unies aux droits de l’homme

Nafisiatou Vebama
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment