Forum national des femmes : Alassane Bala Sakandé plaide pour un texte de loi, consacrant l’élection d’une femme au moins par province

Le président de l’Assemblée nationale, Alassane Bala Sakandé a procédé ce samedi 16 février 2019 au palais des sports de Ouaga 2000, la cérémonie solennelle d’ouverture du « Forum national sur l’autonomisation et la responsabilisation des femmes ». Trois jours durant, femmes et hommes, se pencheront sur « la problématique »et  avec impatience que la représentation nationale  attendra pour prendre sa part de responsabilité devant l’histoire du Burkina Faso qui devra continuer de s’écrire mais avec les femmes comme actrices majeures et de premier rang, ces solutions qui sortiront de ce forum.

une vue des officiels à l’ouverture du forum

Au Burkina Faso, partout en Afrique et dans le reste du monde, les femmes apportent une contribution énorme à l’économie que ce soit au sein des familles, des exploitations agricoles ou dans les entreprises. Pourtant, elles restent touchées de manière disproportionnée par la pauvreté, la discrimination, l’exploitation et la violence conjugale. La discrimination fondée sur le genre condamne les femmes à des emplois précaires et mal rémunérés. Elle restreint l’accès des femmes aux actifs économiques tels que la terre et le crédit. Et pour mieux réfléchir enfin de trouver une solution sur la chronique, l’Assemblée a initié un forum dénommé « forum sur l’autonomisation et la responsabilisation des femmes ».

Durant trois jours des  vaillantes mères, sœurs et épouses venues des villes et des campagnes  se réuniront  à ce forum consacré à des questions  majeures  touchant les femmes. Selon la présidente du comité d’organisation Elise Ilboudo/Thiombianocette mobilisation des femmes , témoigne d’une réelle prise de conscience des enjeux de « notre développement  actuel ».

les autorités coutumières présentes pour apporter leur soutien aux femmes à l’ouverture du forum

Et la communication inaugurale pour ses trois jours poursuit-elle , se penchera sur quatre points spécifiques qui alimenteront  la réflexion et les débats  .Il s’agit notamment  au cours de ce forum national des femmes  , « des questions dans le contexte d’insécurité au Burkina Faso, l’autonomisation économique ,sociale ,culturelle et financière de la femme, et l’autonomisation politique de la femme et sa prise en compte dans les sphères de décisions » a  affirmé Mme Elise Ilboudo/Thiombiano .

Le président de l’Assemblée nationale qui a  vivement salué la tenue de cette rencontre,  a souhaité des actions fortes en vue de l’autonomisation des femmes au triple plan économique, socio-culturel et politique au sortie de ces trois jours. Aussi sur ce dernier point qui consiste  l’autonomisation politique de la femme et sa prise en compte dans les sphères de décisions, le chef du parlement burkinabè  a fait le souhait de voir un texte de loi, consacrant l’élection d’une femme au moins par province. Ce qui pourrait se traduire par une meilleure représentation des femmes au Parlement avec un minimum de 45 femmes parlementaires siégeant à l’Assemblée nationale du Burkina Faso.

le président de l’Assemblée nationale ,Alassane Bala Sakandé

« C’est pourquoi, je voudrais, en ces instants annonciateurs d’une aube nouvelle de la femme dans notre pays, vous inviter à une réflexion sur la proposition de l’érection d’un siège de député par province exclusivement dédié à la femme. Si cette proposition venait à être adoptée et concrétisée par une loi, cela permettrait, bon an mal an, d’avoir au minimum 45 femmes députées à l’hémicycle »

Au regard  de cette  grande mobilisation  des femmes venues des quatre coin du pays pour la circonstance , de la qualité des communicateurs, des modérateurs et autres experts impliqués dans la conduite des travaux du forum, «  je suis d’ores et déjà persuadé de la pertinence des recommandations et des propositions qui en seront issues » a conclu le président de l’Assemblée Bala Sakandé.

Omar Idogo

Related posts

Leave a Comment