Fonds national de la recherche et de l’innovation pour le développement : Le comité scientifique et technique en session

Le ministre l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Pr Alkassoum Maïga, a présidé, ce lundi 23 septembre 2019 à Koudougou, la cérémonie d’ouverture de la session 2019, du comité scientifique et technique (CST) du Fonds national de la recherche et de l’innovation pour le développement (FONRID). Cette cérémonie a été également marquée par l’installation officielle dudit comité.

Du 23 au 27 septembre 2019, se tient à Koudougou, chef-lieu de la région du Centre-ouest, la session 2019 du comité scientifique et technique du Fonds national de la recherche et de l’innovation pour le développement (FONRID). Pendant cinq jours, le nouveau comité, composé de 20 membres, qui a été installé à cet effet, aura pour tâche, entre autres, d’évaluer les 34 projets présélectionnés sur les 110 reçus cette année, faire des recommandations au conseil d’administration sur les projets à financer et proposer le septième appel à projets du FONRID.

Le ministre en charge de l’enseignement supérieur, Alkassoum Maiga

Le ministre de l’Enseignement supérieur, de la recherche scientifique et de l’innovation, Pr Alkassoum Maïga qui a présidé la cérémonie, a prodigué des conseils aux membres du comité. Selon lui, ils ont été choisis à cause de leurs compétences avérées dans les différents domaines. Il appartient donc à chacun de faire preuve d’éthique et de déontologie pour une sélection objective des projets les plus pertinents qui impacteront le plus le mécanisme de développement du pays. « Actuellement, nous avons des priorités dans chaque domaine, il y a des problèmes de changement climatique, aussi bien en matière de sècheresse qu’en matière d’inondation. Et en plus de ces priorités, il y a celles en matière d’environnement, d’éducation mais aussi en gestion des ressources en eau, dans le secteur de l’élevage, de l’agriculture, etc. ».

Dr Hamidou Tamboura, DG du FONRID

Tout cela, souligne-t-il, pour dire qu’il y a des priorités dans tous les domaines. Il revient dès lors au comité de déterminer quels sont les secteurs prioritaires inscrits dans les plans stratégiques et quels sont les secteurs où l’urgence d’agir de fait sentir. « Toutefois, ce que je peux dire, c’est qu’ils mettent l’humain au début, au centre et à l’arrivée et si ces trois principes sont respectés, je pense que les priorités nationales seront respectées, a-t-il conseillé.

Environ 600 millions de FCFA pour financer les projets

Le directeur général du FONRID, Dr Hamidou Tamboura, revenu sur l’historique de la création du fonds. Le FONRID a été, selon lui, créé en 2011 pour financer la recherche et l’innovation dans les différents domaines chaque année. Et depuis sa création, c’est à peu près 70 projets qui ont été financés par le fonds, a-t-il noté, précisant que pour 2019, une vingtaine de projets sont prévus pour être financés. « Cette année, le budget alloué tourne autour de 600 millions de FCFA dont une trentaine de millions pour chaque projet.

Le comité scientifique et technique du FONRID réunis à Koudougou pour la session 2019

« Concernant la session, comme d’habitude, il s’agira pour les membres du comité scientifique et technique, d’analyser chaque dossier reçu, tout en donnant leur avis et leur vision », a expliqué le DG du FONRID. Et c’est à l’issue de ce travail qu’ils feront une synthèse et donneront une note finale qui sera soumise au conseil d’administration pour qui décidera des dossiers à retenir, bien sûr en fonction du budget disponible pour l’année. Toutefois, c’est la qualité intrinsèque de chaque projet qui plaide en sa faveur, a indiqué Dr Tamboura.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment