Fédération des syndicats de la santé humaine : Un forum pour renforcer l’unité d’action syndicale

La Fédération des syndicats de la santé humaine du Burkina Faso (F-Santé-BF), composée du Syndicat des médecins du Burkina (SYMED), du Syndicat autonome des infirmiers et infirmières du Burkina (SAIB) et du Syndicat des sages-femmes, maïeuticiens et accoucheuses du Burkina (SYSFMAB), a tenu, à l’Ecole nationale d’administration et de la magistrature (ENAM) à Ouagadougou, du 3 au 5 septembre 2020, un forum de l’unité d’action syndicale. Ce cadre a permis à ces trois syndicats de mutualiser leurs efforts pour les luttes futures.

Au Burkina Faso, trois syndicats du domaine de la santé ont organisé un cadre d’échanges en vue de mutualiser leurs actions. Il s’agit du Syndicat des médecins du Burkina (SYMED), du Syndicat autonome des infirmiers et infirmières du Burkina (SAIB) et du Syndicat des sages-femmes, maïeuticiens et accoucheuses du Burkina (SYSFMAB). En effet, ces différents syndicats se sont affiliés à l’International des services publics (ISP) et ont décidé de former la Fédération des syndicats de la santé humaine du Burkina Faso (F-Santé-BF) pour mieux défendre leurs intérêts.

Une formation au profit des militants

Selon les premiers responsables de la F-Santé-BF, les travailleurs et travailleuses du monde entier, quelles que soient leurs connotations sociétales, culturelles et économiques, ont besoin de se défendre contre les injustices, les tracasseries, l’arbitraire et les abus de pouvoir. Le syndicat est donc un outil qui permet aux travailleurs de lutter pour améliorer leurs conditions de travail et de vie.

Les premiers responsables de la F-Santé-BF.

C’est fort de cette conviction que le regroupement de syndicats a organisé une formation au profit des participants à ce forum. Le thème de cette formation était « Syndicalisme et militantisme des jeunes ». Pour le formateur, Nazi Kaboré, le syndicalisme démocratique doit être souverain. C’est pourquoi il a invité les jeunes de la F-Santé-BF à se mobiliser derrière les dirigeants des syndicats de manière à ce que le syndicat soit démocratique, indépendant idéologiquement et financièrement afin d’éviter de subir la loi de celui qui donne.

Le formateur Nazi Kaboré

Des acquis engrangés

Depuis sa création le 13 septembre 2018, la F-Santé-BF a pu engager le dialogue avec les autorités sur l’élaboration du statut particulier des travailleurs de la santé afin de résoudre les problèmes des carrières des infirmiers et infirmières, sages-femmes et accoucheuses. Il y a aussi la mise en œuvre du Fonds public hospitalier (FPH) pour améliorer l’offre de soins pour la population et motiver le personnel de la santé. Bref, de nombreuses luttes sont menées pour améliorer les conditions de travail de la vie des agents sanitaires.

Des militants de la F-Santé-BF

Pour information, l’International des services publics (ISP) regroupe plus de 700 syndicats avec près de 30 millions de travailleurs et travailleuses dans 154 pays du monde.

Dofinitta Augustin Khan (stagiaire)
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment