États-Unis : une fillette noire de 9 ans molestée par des policiers

Dans une vidéo qui a choqué l’opinion publique, une fille de neuf ans a subi la maltraitance des policiers au poivre à Rochester, une ville de l’État de New York. Lovely Warren, maire de Rochester elle-même noire, a condamné l’usage de la force contre l’enfant, promettant une enquête interne sur les pratiques des forces de l’ordre de la ville.

C’est dans une vidéo rendue publique que les policiers ont menotté et utilisé de gaz au poivre contre une fille de neuf ans à Rochester à New York. Cette bavure policière a suscité une nouvelle vague d’indignation. Pour se justifier, le chef adjoint de la police Andre Anderson a relevé qu’elle souffrait d’une crise urgente de santé mentale, menaçant apparemment de se suicider et de tuer sa mère.

Des policiers appelés sur les lieux ont réagi en la menottant, avant d’essayer de la forcer à monter dans une voiture et d’utiliser du gaz au poivre lorsqu’elle a résisté, selon des vidéos de caméras portées par les agents, publiées dimanche par la police de la ville. Les policiers ont affirmé que c’était pour assurer la sécurité de la fillette qu’ils avaient été « obligés » d’utiliser menottes et gaz au poivre.

Des membres du conseil municipal de Rochester ont accusé la police de force excessive dans une situation où des professionnels de la santé mentale auraient dû être impliqués. Pour sa part, madame le maire de Rochester, Lovely Warren, a condamné l’usage de la force contre un enfant, promettant une enquête interne sur les pratiques des forces de l’ordre de la ville.

C’est la seconde fois en un an que des policiers de Rochester sont mis en cause pour des violences à l’encontre d’Afro-Américains, après la mort en mars de Daniel Prude, en proie à un épisode psychotique au moment de son interpellation, qui était tombé dans le coma, puis décédé.

Le décès de Daniel Prude fait écho à ceux de George Floyd ou Breonna Taylor, noirs eux aussi, lors d’interpellations violentes, qui ont donné lieu à des centaines de manifestations aux États-Unis depuis le mois de mai.

Youssouf Kabdaogo

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment