Est-il possible d’augmenter la taille du pénis?

Parfois affublé de petits surnoms affectueux, le pénis, plus précisément sa taille, fait souvent partie des préoccupations des hommes et des personnes dotées de cet organe génital. Depuis la nuit des temps, ils comparent cet organe à celui des autres… Est-il plus petit? Plus court? Et comment puis-je le faire allonger, le faire grossir?

Oui, la taille du pénis préoccupe les hommes… La faute aux standards masculins toxiques! Certains sont très heureux de la taille de leur organe. D’autres s’en vanteront carrément. En contrepartie, ceux qui possèdent un pénis plus petit rêvent d’un appareil plus flatteur.

Quelle est la « longueur normale » du pénis?

Ironiquement, plusieurs hommes qui consultent au sujet de la taille de leur pénis font face à la réalité : leur pénis est tout à fait normal. D’accord, certains sont un peu en-dessous de la moyenne, mais les diagnostics de micropénis sont très rares (idéalement, ils doivent être diagnostiqués à la naissance).

Il est question de petit pénis lorsque l’organe mesure, au repos, moins de 6 cm et de micropénis, lorsqu’il mesure moins de 5,2 cm. Ce dernier cas est très rare, seulement 0,14 % des hommes auraient cette particularité.

En fait, le « pénis normal » au repos à une longueur moyenne de 9,16 cm et une circonférence de 9,31 cm. En érection, la longueur moyenne est de 13,12 cm et sa circonférence est de 11,66, selon une étude réalisée auprès de 15 500 hommes.

Donc, si les dimensions de votre organe se situent dans cette moyenne, il y a de fortes chances que votre médecin vous renvoie chez vous. Et si vous insistez, il vous recommandera probablement de consulter un psychologue.

Des techniques pour augmenter la taille du pénis

Il existe des méthodes pour augmenter la taille du pénis. Elles sont peu nombreuses et les études tendent plutôt à démontrer leur inefficacité, voire même leur dangerosité. Même si certaines méthodes permettent d’allonger le pénis d’un centimètre ou deux, les répercussions n’en valent probablement pas la peine. Dans tous les cas, une consultation psychologique serait préférable avant d’envisager une technique quelconque. Il semble crucial de déconstruire les croyances sur le taille de ce membre. Votre pénis ne dit absolument rien de vous, de votre personnalité, de votre sexualité et de votre « virilité », si c’est cela qui vous inquiète. La taille du pénis ne définit personne!

La chirurgie

Parmi les méthodes possibles, on note la chirurgie. Une première consiste à sectionner les ligaments qui relient le pénis à l’os du pubis pour « désenfouir » la partie interne de l’organe masculin. L’organe mâle gagne environ deux centimètres, mais sa circonférence demeure la même

En contrepartie, l’érection peut être instable chez certains hommes par la suite.

Il est également possible de prélever de la graisse sur le corps de l’homme pour l’injecter dans le fourreau de l’organe reproducteur. Le pénis gagne alors de trois à cinq centimètres de circonférence.

Chacune de ces méthodes nécessite un repos sexuel d’au moins deux semaines. Des complications sont également possibles, comme dans tous les cas de chirurgie.

Traitement par la testostérone

Pour augmenter la taille d’un micropénis, lorsque diagnostiqué en bas âge, un traitement par la testostérone permet habituellement de normaliser la longueur du pénis. Si le diagnostic est posé à l’âge adulte, il faudra plutôt se tourner vers la chirurgie.

L’étirement du pénis

Parmi les autres méthodes proposées, les extenseurs de pénis paraissent les plus efficaces… et permettent de gagner tout au plus 2 centimètres. Pour obtenir ce gain, il faut porter l’extenseur six heures par jour durant quatre mois.

Quoiqu’onéreux, ces extenseurs sont bien tolérés en général. Certains ont toutefois fait état de douleurs insupportables tandis que d’autres n’ont pas constaté de progrès significatifs. Informez-vous auprès de votre médecin avant de vous procurer un tel appareil.

Quelques conseils

Tous savent que c’est l’afflux du sang dans le pénis qui assure l’érection. Une bonne hygiène de vie et l’activité physique améliorent la circulation sanguine et, par ricochet, ont une incidence sur la taille de ce dernier.

  • Gardez la forme en faisant du sport.
  • Ayez une alimentation saine et équilibrée.
  • Évitez le tabac.
  • Modérez votre consommation d’alcool.
  • Évitez le stress et l’anxiété.

Prudence

Parmi les méthodes suggérées sur le web vous retrouverez l’enveloppement chaud, la masturbation à l’aide d’orties (ouch!), des crèmes, des médicaments naturels ou chimiques, voire des injections d’huile d’olive, de cire d’abeille ou de silicone.

Ces méthodes ne donnent pas de résultats significatifs, selon des études sérieuses. Et elles ne sont pas recommandées par les médecins.

Si on vous propose une recette miracle, efficace en quelques jours, changez de site… Les utiliser ne fera que faire grossir le porte-monnaie de ceux qui en vendent!

De plus, rappelez-vous que dans le cas de relation sexuelle avec une personne ayant un vagin, les terminaisons nerveuses et le fameux point G sont principalement regroupées dans le premier tiers du vagin. En outre, la taille du pénis n’a pas une si grande importance., encore plus si l’on se concentre sur tous les autres aspects de la sexualité. Il n’y a pas que le pénétration qui compte! La longueur du pénis s’avère donc bien moins importante que la façon dont vous l’utilisez.

https://www.noovomoi.ca/

Related posts

Leave a Comment