Environnement : près d’un million d’Africains meurent à cause de l’air pollué (rapport)

La planète a célébré le 5 juin la journée mondiale de l’environnement sous le thème « Pollution de l’air ». Un fléau qui coûte la vie à près d’un million d’Africains, selon l’Organisation mondiale de la santé (OMS).

C’est un rapport publié l’année dernière par l’Organisation mondiale de la santé (OMS) qui le dit. Près de 7 millions de personnes meurent chaque année dans le monde pour avoir inspiré de l’air pollué, parce que contenant des particules fines d’un diamètre inférieur ou égal à 2,5 micromètres (PM2,5).

« Si tous les pays sont touchés, les plus pauvres et les plus marginalisés payent le prix fort », souligne le directeur général de l’agence onusienne, le Dr Tedros Adhanom Ghebreyesus, directeur général de l’OMS.

Or, l’Afrique fait parties des plus pauvres dans le monde. Le vieux continent perd ainsi chaque année près d’un million de ses fils et filles du fait de l’air pollué.

Si ces données ne sont pas encore actualisées en 2019, elles sont loin d’avoir subi des changements significatifs, car les facteurs demeurent. Il s’agit entre autres de la pollution provenant de la combustion du charbon et du bois pour l‘électricité et le chauffage, du recours aux combustibles et des transports.

Principal facteur du dérèglement climatique, la pollution atmosphérique explique en grande partie la forte prévalence des maladies comme le cancer, les pathologiques cardiaques et les accidents vasculaires cérébraux (AVC). Lesquelles pathologies font aujourd’hui des ravages à travers le monde.

Et face à un tel contexte, l’OMS ne peut s’empêcher de tirer la sonnette d’alarme en appelant l’humanité à mener des réflexions sur « La pollution de l’air », thème choisi pour la 48è journée mondiale de l’environnement célébrée ce 5 juin.

Une thématique qui s’inscrit dans l’optique des 70 engagements pris en octobre 2018 par des pays et des organisations, lors de la première conférence mondiale sur la pollution de l’air et la santé à Genève pour améliorer la qualité de l’air.

http://fr.africanews.com/

Related posts

Leave a Comment