Environnement : Les hommes de médias et communicateurs outillés pour une révision inclusive de la CDN

Les hommes de médias, communicateurs et acteurs de la société civile sont réunis pour un seul objectif, réviser la Contribution nationale déterminée (CDN) en tenant compte du genre et assurer la participation effective des acteurs sectoriels. La rencontre a été organisée par le Programme des nations unies pour le développement (PNUD) en collaboration avec le ministère de l’environnement ce 05 novembre 2020.

Le Burkina Faso, Etat signataire de l’Accord de Paris, dans son engagement à réduire l’émission de gaz à effet de serre, dispose d’un document d’engagements qui est la Contribution déterminée au niveau national (CDN) avec une promesse de réduire ses émissions à 18,2% à l’horizon 2030.

L’Accord de Paris stipule que chaque Etat signataire doit réviser son engagement chaque cinq ans afin de revoir à la hausse le pourcentage de réduction des gaz à effet de serre.

Etienne Traoré

Dans cette optique, le Burkina Faso s’engage à réviser sa CDN et à d’examiner la possibilité de rehausser ses ambitions de réduction de ses émissions de gaz à effet de serre de façon inclusive en tenant compte du genre.

<<L’Accord de Paris qui vise à contenir l’élévation de la température moyenne de la planète nettement en dessous de 2°C, n’atteindra pas cet objectif sans un résultat robuste sur les CDN>>, indique Martin M’Banda, représentant du PNUD.

Pour Martin M’Banda, les engagements du pays relatifs à l’effort mondial de réduction des gaz à effet de serre à travers les CDN se fondent sur les secteurs de l’énergie, de l’agriculture, des transports,de l’eau, des déchets, des productions animales, de l’industrie, de la foresterie et de l’habitat.

Cet atelier marque le début d’une série de consultations inclusives afin de s’assurer la participation effective des acteurs sectoriels et déconcentrés dans l’élaboration, la mise en œuvre et le suivi des CDN du Burkina Faso.

Une attention très particulière sera accordée à la prise en compte du genre

<< Nous avons opté pour une démarche participative et incluvise d’où une série de consultations avec différents acteurs>>, affirme Etienne Traoré.

Les échanges permettront d’améliorer le processus de révision du CDN dans le but d’aboutir à un résultat réaliste, mesurable et vérifiable.

Nafisiatou VEBAMA
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment