Entreprenariat : il faut connaître les dispositions de la Loi de finances, pour bien gérer son entreprise

La Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF), respectant ses engagements, a organisé une rencontre d’information au profit du monde des affaires, afin de permettre à ses acteurs de prendre connaissance du contenu de la loi de finances qui s’intéresse à la fiscalité des entreprises.

A cet effet, l’objectif global de l’entrevue c’est d’informer et de sensibiliser les chefs d’entreprises sur les innovations et les modifications fiscales de la Loi de Finances, gestion 2021 afin qu’ils en tire pleinement profit pour leurs affaires. C’était ce vendredi 15 janvier 2021 à Ouagadougou.

Depuis 2008, la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso (MEBF), respecte ce rendez-vous annuel, en collaboration avec ses partenaires qui ne ménagent aucun effort pour les accompagner. « J’adresse mes sincères remerciements à la Direction Générale des Impôts et à l’Association Professionnelle des Experts et Conseils Fiscaux qui nous accompagnent constamment dans notre mission d’information et de sensibilisation des acteurs du secteur privé », a indiqué Lancina Ki, Directeur Général de la MEBF.

Le Centre d’Information Juridique des Affaires de la Maison de l’Entreprise du Burkina Faso voit ainsi, à travers la présente rencontre, le lancement de ses activités de l’année 2021 autour d’informations stratégiques et opérationnelles pour le monde des affaires.

Cette rencontre vise principalement à informer et sensibiliser les chefs d’entreprise sur les innovations et les modifications fiscales de la Loi de Finances, Gestion 2021.

Moumouni Lougué, Directeur Général de la DGI

La Loi de finances en question a été élaborée sur la base des priorités et des choix stratégiques définis par le Gouvernement du Burkina Faso.

Elle tient compte de l’évolution du contexte socio-économique national, notamment la lutte contre la menace terroriste et la prise en charge des actions de lutte contre la COVID-19.

Pour toute entreprise, précise M. Ki, connaître la Loi de finances, c’est s’inscrire dans une dynamique de bien assurer son rôle citoyen de contribuable au développement économique et social de son pays.

Par ailleurs, ajoute-il, connaître les dispositions de la Loi de finances, c’est se donner les moyens de gérer son entreprise dans une transparence et de la placer parmi les entreprises citoyennes du pays. « Connaître la Loi de finances, c’est surtout se prémunir contre les conséquences désastreuses de redressements fiscaux, pas toujours par fraude intentionnelle, mais par manque de connaissance des dispositions pertinentes » a-t-il laissé entendre.

Lancina Ki salue, ici, le Gouvernement, à travers la Direction Générale des Impôts (DGI), qui ne cesse de fournir des efforts pour mettre en place un dispositif de simplification du paiement des impôts. « Cette écoute attentive des préoccupations du secteur privé en matière de déclaration et de paiement des impôts est le socle de l’amélioration des relations entre l’Administration fiscale et les opérateurs économiques » a-t-il mentionné.

Il a souhaité que les entrepreneurs saisissent l’opportunité de cette rencontre pour comprendre la thématique de la Loi de Finances, Gestion 2021. « Les experts expérimentés mobilisés sont disposés à vous apporter des réponses appropriées et à vous accompagner plus tard pour vos préoccupations spécifiques » a-t-il rassuré.

Pour sa part, Moumouni Lougué, Directeur Général de la DGI a salué cette initiative de la MEBF. « Nous nous sommes là pour accompagner cette belle initiative » a-t-il dit ajoutant : « si les entreprises ne se portent pas bien, nous n’allons pas pouvoir récolter les impôts ». Selon lui, il y a eu quelques innovations et la DGI doit couvrir 944 milliards francs CFA cette année.

Youssouf KABDAOGO
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment