Engins explosifs improvisés : Les FDS burkinabè à l’école du FBI

L’ambassadeur des Etats-Unis d’Amérique au Burkina, Andrew Young, a annoncé dans un twitte, une collaboration entre les formateurs du FBI et ceux des Forces de défense et de sécurité (FDS) du Burkina, ce jeudi 12 septembre 2019.

« J’ai eu l’honneur de rencontrer les formateurs du FBI qui partagent leurs expériences dans la lutte contre les Engins explosifs improvisés avec un groupe mixte des formateurs burkinabè des Forces de défense et sécurité (FDS). Une partie de notre partenariat », a écrit l’ambassadeur américain, Andrew Young, sur son compte twitter.

Cette déclaration intervient une semaine après une interview accordée à Lefaso.net, dans laquelle Andrew Young a déclaré en ces termes : « on fait un énorme investissement qui touche trop les forces de défenses et de sécurité, voire des civils. Ce sont des engins improvisés ou explosifs improvisés (…), je suis engagé avec les militaires américains qui travaillent avec les FDS, afin de les aider à faire face à cette menace. On a investi plus de deux millions de dollars, dans ce petit secteur de la lutte contre le terrorisme, pour éviter les pièges des engins explosifs improvisés ».

Ainsi, il vient de confirmer à travers ce twitte que les agents américains, notamment le FBI opère aux côtés des FDS burkinabè dans le déminage des engins explosifs improvisés. Depuis un moment, des engins explosifs improvisés occasionnent des morts tant civils que militaires. Et la dernière en date, est l’attaque du 8 septembre 2019, qui a couté la vie à 15 civils, tous passagers d’un camion de transport. L’espoir pourrait être permis de croire que la longue nuit des engins explosifs qui endeuillent le Burkina Faso, depuis des semaines, tire à sa fin, désormais.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment