En Israël, quatre des six Palestiniens qui s’étaient évadés ont été retrouvés

Deux d’entre eux ont été capturés à Nazareth. La police israélienne a lancé une véritable chasse à l’homme après la spectaculaire évasion des détenus, dans la nuit de dimanche à lundi, d’une prison de haute sécurité.

Quatre des six Palestiniens qui s’étaient évadés d’une prison israélienne dans la nuit de dimanche à lundi ont été retrouvés. La police israélienne a annoncé, samedi 11 septembre, l’arrestation, dans le camp de Jénine, de Zakaria Zubeidi, l’ancien chef de la branche armée du parti laïc Fatah et le plus connu des six évadés, et de Mahmoud Ardah, dans le village arabe de Shibli Umm al-Ghanam, à une dizaine de kilomètres à l’est de Nazareth. La veille, elle a annoncé l’arrestation de Yaqoub Qadri, 48 ans, et Mahmoud Abdullah Ardah, 45 ans, deux membres du Jihad islamique palestinien, dans la ville de Nazareth, située à une trentaine de kilomètres de la prison de Gilboa.

Le plus ancien détenu des six fugitifs, Mahmoud Abdullah Ardah, est présenté par certains médias locaux et régionaux comme l’architecte de l’évasion. Ecroué depuis 1996 et condamné à perpétuité, c’est un membre connu du Jihad islamique, l’un des principaux mouvements armés palestiniens. Il avait été placé en isolement il y a quelques années après la découverte de tunnels creusés dans un pénitencier israélien, selon l’organisation islamiste.

Depuis l’évasion des six Palestiniens de la prison de haute sécurité de Gilboa, les forces israéliennes mènent une vaste chasse à l’homme. Les six hommes étaient parvenus à s’enfuir grâce à un tunnel creusé sous un évier. L’armée israélienne avait annoncé, mercredi, le déploiement de renforts en Cisjordanie pour « traquer » les six évadés. Membres de groupes armés palestiniens, ils avaient été écroués pour avoir, selon Israël, préparé ou mené des attaques contre des Israéliens. Les autorités israéliennes disent craindre que les évadés ne commettent des attentats.

Frappes de représailles

Vendredi matin, l’armée israélienne avait procédé, en Cisjordanie occupée, à de nouvelles arrestations de proches des six évadés, dont deux frères et une sœur de Mahmoud Abdullah Ardah, dans le village d’Arraba, près de Jénine, dans le nord de la Cisjordanie.

Dans les territoires palestiniens, des manifestations de soutien aux fugitifs ont eu lieu ces derniers jours, souvent émaillées de heurts avec les forces de sécurité israéliennes.

Peu de temps après l’annonce de l’arrestation des deux premiers fugitifs, immédiatement relayée par l’ensemble des médias israéliens, l’armée a annoncé qu’une roquette avait été tirée depuis la bande de Gaza vers le sud d’Israël, avant d’être interceptée par le bouclier antimissiles israélien Dôme de fer.

En représailles, l’armée israélienne a mené dans la nuit de vendredi à samedi des frappes aériennes contre des positions du mouvement islamiste Hamas, au pouvoir dans la bande de Gaza. Selon un communiqué de l’armée, ces frappes ont pris pour cible « un site pour utiliser des mitrailleuses, un site de stockage et une usine de production de ciment utilisée pour construire des tunnels ». Elles n’ont pas de fait victime, selon des sources palestiniennes.

Le Monde avec AFP

Related posts

Leave a Comment