En Chine, jouer aux jeux vidéo devient officiellement un métier

Le gouvernement chinois annonce l’intégration de plusieurs professions liées au sport en ligne à la liste des métiers reconnus.

Etre joueur de jeux vidéo est désormais reconnu par les institutions chinoises. D’après un article du site Esports Observer repéré par nos confrères de Next INpact, le ministère chinois des ressources humaines et de la sécurité sociale vient d’annoncer la liste des quinze nouvelles professions officielles dans le pays. Aux côtés des ingénieurs en intelligence artificielle et des pilotes de drone, le gouvernement met en avant les “opérateurs de l’eSport” et “professionnels de l’eSport”.

Joueurs et organisateurs sont concernés

La première catégorie regroupe l’ensemble des acteurs de l’organisation d’événements de sport électronique, à commencer par les plus grandes compétitions de jeux vidéo. La seconde concerne les joueurs, ainsi que leur entourage direct, notamment leurs entraîneurs. Comme le note Esports Observer, les autorités chinoises intègrent également “le boosting” de comptes. Une activité souvent associée à de la triche, qui consiste à se faire rémunérer pour prendre la main sur le compte d’un joueur et le faire progresser dans un jeu.

La reconnaissance de ces nouveaux métiers devrait permettre aux professionnels de l’eSport d’être mieux pris en compte par les différents services sociaux. Leurs formations pourraient par ailleurs être mieux encadrées. Dans le pays, la pratique du sport en ligne débute dès le plus jeune âge et s’enseigne dans certains lycées.

Si des jeux comme Fortnite figurent parmi les plus populaires en Occident, les titres DotA 2 et League of Legends restent les mieux représentés dans les championnats d’eSport. Avec à la clef des gains pouvant grimper jusqu’à 25 millions de dollars (environ 22 millions d’euros) pour un seul tournoi. La Chine accueillera prochainement le premier stade entièrement dédié au sport électronique.

bfmtv.com

Related posts

Leave a Comment