Elections à la présidence de la FBF : Amado Traoré dévoile ses ambitions pour le football burkinabè

Amado Traoré, candidat à la présidence de la Fédération burkinabè de football, a présenté ce jeudi 9 juillet 2020, au cours d’une conférence de presse, ses ambitions pour le football burkinabè. « Je veux bâtir un football plus compétitif et plus performant », a-t-il dit.

La course à la présidence de la FBF bat actuellement son plein. Après le renouvellement des bureaux des districts, des ligues et la recherche des parrainages, les candidats s’adonnent maintenant à une opération de charme auprès des électeurs du 22 aout prochain.

Face à la presse ce jeudi 9 juillet 2020, Amado Traoré, l’un des candidats déclarés à l’élection du premier responsable de la FBF, a dévoilé à la presse, son programme de gouvernance pour les quatre prochaines années s’il était porté à la tête de la faitière du football burkinabè.

Les journalistes qui ont assisté à la Conférence de presse

« C’est un honneur pour nous de vous présenter notre projet pour le football burkinabè. Car nous décidons de briguer la présidence de la Fédération afin de concrétiser nos idées pour bâtir un football plus rayonnant et plus compétitif », a mentionné d’entrée Amado Traoré. Faisant un point de la situation du football burkinabè, M. Traoré a relevé des insuffisances dans la gestion de la discipline. « Au-delà de l’embelli apparent, le football burkinabè souffre de plusieurs maux structurels », a-t-il ajouté.

Noufou Ouédraogo (boubou vert), fondateur de l’école de football Naba Kango de Ouahigouya, Koudougou Théophile Ouédraogo, président de la Ligue régionale de football du Centre, sont venus apporter leur soutien à Amado Traoré

C’est donc pour apporter ses solutions aux problèmes du football burkinabè que le Président du Conseil d’administration de Majestic a décidé de prendre les rênes de la FBF. Sa conviction est faite : « il faut sortir des sentiers battus ». Pour cela, lui et son équipe font aux acteurs du ballon rond « une offre qui allie une meilleure organisation, une transparence et une adhésion de tous les acteurs ».

« Action vitale », tel est le nom de baptême du Programme que propose Amado Traoré aux acteurs du football. « Vitale » est l’acronyme de la vision et de la stratégie du candidat pour le football. Il s’agit de vivacité, d’innovation, de transparence, d’ambition, de loyauté et d’esprit d’équipe.

Des acteurs du football soutenant le candidat ont pris part à la conférence de presse

Cinq axes majeurs exécutables en quatre étapes constituent l’ossature du Programme. Il s’agit de l’amélioration de la gouvernance du football, du renforcement des compétences des acteurs et de la dynamisation des compétitions et métiers du football burkinabè, du renforcement des infrastructures et des équipements du football burkinabè, de la mobilisation des ressources pour financer le football et de la création des possibilités de partenariat et de diplomatie sportive en faveur du football burkinabè.

Des acteurs du football soutenant le candidat ont pris part à la conférence de presse

Les quatre piliers de la mise en œuvre du programme sont essentiellement l’enrichissement et la validation du Cadre stratégique du développement du football, de l’élaboration d’un Plan d’actions, de la mise en œuvre des actions sur le terrain et l’évaluation de ce qui sera fait. Dans sa démarche, Amado Traoré promet d’inclure tous les acteurs. Même ceux qui n’auront pas voté pour lui. « Nous allons approcher afin qu’on travaille ensembles même s’ils ne votent pas pour nous », a rassuré Amado Traoré.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment