Élections 2020: «Tout le bon travail que la CENI a réalisé, la CODEL y a beaucoup contribué », (Newton Barry)

Le président de la Commission électorale nationale indépendante (CENI) Newton Ahmed BARRY s’est rendu dans la soirée du vendredi 13 novembre 2020 au siège de la Convention des Organisations de la société civile pour l’Observation Domestique des Elections (CODEL), à Ouagadougou, pour échanger avec les acteurs sur le déroulement du processus électoral. Il a été reçu par Me Halidou Ouédraogo et son équipe. Une occasion pour la CODEL de lui proposer deux préoccupations majeures. 

Cette visite voulue par le président de la CENI s’inscrit dans le cadre de partenariat qui existe entre son département et la CODEL. A l’issue de la visite, les acteurs de la CODEL ont expliqué brièvement à l’hôte du jour le bilan des activités menées et en cours. Il s’agit entre autres la formation des observateurs qui seront déployés sur le terrain le jour des suffrages. Cette formation concerne toutes les 45 provinces du Burkina.

Pour le président de la CODEL Me Halidou Ouédraogo, les observateurs étaient au nombre de 6000 en 2015. Mais cette année poursuit-il, ils sont en nombre inférieur compte tenu des contextes. Par ailleurs, il espère tout de même avoir des meilleurs résultats comme en 2015.

« Notre objectif c’est d’avoir des élections apaisées et souhaitons que la CENI aille au bout de ses efforts », a-t-il souhaité. New Ahmed Barry, quant à lui, a d’abord justifié sa visite dans les locaux de la CODEL. Pour lui, cette visite entre dans le cadre du partenariat qui existe entre les deux structures. L’un dans l’autre, elles travaillent en étroite collaboration pour la réussite de leur mission qui est la bonne marche des élections au Burkina Faso. « Nous sommes heureux de nouer ce partenariat avec la CODEL. Elle nous soutien beaucoup dans le processus électorale (…). Pendant l’enrôlement, leur rapport nous a beaucoup aidé. Tout le bon travail que la CENI a réalisé, la CODEL y a beaucoup contribué », a-t-il reconnu.

En deuxième position, il dit venu rendre visite à son « patron » et ensemble, ils vont discuter de ce qu’ils peuvent réaliser ensemble. La CODEL a profité de cette aubaine posé deux doléances au président de la CENI. Il s’agit des questions sécuritaires et le vote des Burkinabè à l’extérieur. En réponse à ces préoccupations, Newton Ahmed Barry soutien qu’une stratégie sécuritaire sera mis en place sur le terrain.

Pour gagner ce pari, il compte mettre un dispositif d’information et de suivi à la disposition des observateurs. Aussi, il envisage des échanges avec les généraux de l’armée nationale sur la question de sécurité dans un bref délai. Pour ce qui concerne les votes des Burkinabè de l’extérieur de la Côte d’Ivoire, « il n’y a pas de problème et les matériels vont y aller dès le lundi » a-t-il rassuré. Mais, la difficulté majeure selon M. Barry réside aux votes des Burkinabè résidant en Europe, à cause de la pandémie de covid 19.

Néanmoins, il soutient que sa structure se met toujours à la disposition de la CODEL et qu’ensemble ils travailleront pour des élections transparentes et équitables. A l’en croire, il dit tenir compte des propositions de la CODEL à ces élections législatives et présidentielles. « Au soir des élections, ce que la CODEL dira va compter » a indiqué Newton Hamed BARRY, Président de la CENI.
En rappel, La CODEL est une organisation non gouvernementale créée le 03 juillet 2015. Elle regroupe une vingtaine d’organisations œuvrant pour la consolidation de la démocratie et la bonne gouvernance au Burkina Faso. Elle s’investit également dans le processus de renforcement de l’Etat de droit, dans son rôle d’OSC et d’interface entre les citoyens et l’Etat. En même temps elle fédère ses actions avec les autres membres de la société civile regroupés autour de la mise en œuvre du programme Présimètre.

Yussef SAID
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment