Election à la présidence de la FBF : Abdoul Karim Baguian dit Lota s’engage pour la modernisation du football

Abdoul Karim Baguian dit Lota veut moderniser et promouvoir le football burkinabè. Cela passe, selon lui, par le bien-être des acteurs. Pour cela, il promet de porter le gain du champion à 100 millions de francs CFA et la subvention octroyée aux clubs à 50 millions. Il l’a dit le samedi 6 juin 2020 à Manga, chef-lieu de la région du Centre-sud où il a annoncé sa candidature à la présidence de la Fédération burkinabè de football (FBF).

Pour annoncer officiellement son intention de briguer la présidence de la Fédération burkinabè de football, Abdoul Karim Baguian a choisi la ville de Manga, capitale de la région du Centre-Sud. « J’ai choisi Manga parce que je suis originaire d’ici. Je suis donc venu demander la bénédiction de mes parents de Manga avant d’aller à l’assaut de la présidence de la FBF », a-t-il indiqué.

En décidant de se porter candidat, Lota compte apporter son expertise au développement du football. « Tout en reconnaissant les acquis et les efforts consentis par les prédécesseurs, pour le développement du football burkinabè, je crois qu’il y a un manque à gagner pour notre football ; en cela je viens apporter ma vision et mon savoir faire afin de restructurer et d’innover le football burkinabè dans son ensemble », a-t-il expliqué.

L’innovation et le développement du football burkinabè passe, selon lui, par l’amélioration des conditions de vie des acteurs. Inculpé dans l’affaire du coup d’état manqué du 16 septembre 2015, Lota a passé 27 mois à la Maison d’arrêt et de correction de Ouagadougou où il a fait la rencontre de joueurs, d’entraineurs qui ont essayé de tricher avec la loi pour se rendre en Europe. « J’ai pu transformer cette déception en une force qui m’a motivé pour une implication à atteindre le sommet de notre football afin de pouvoir certains comportements qui empêchent le développement de notre football », s’est-il convaincu.

Le développement du football burkinabè ne sera possible que si les acteurs sont bien rémunérés. Pour cela, Lota promet de relever le prix du champion à 100 millions de francs CFA et la subvention donnée aux clubs par la FBF à 50 millions. Il compte également exiger un salaire minimal de 300 mille francs CFA pour les joueurs de première division. « On n’a pas forcément besoin d’être riche pour être président de la FBF. Il y a de l’argent déjà disponible qu’il faut aller bien gérer », a affirmé le sixième candidat désormais déclaré.

Le mandat du président Sita Sangaré n’est pas à blâmer…

La situation du football burkinabè est déjà bien mais peut et doit être améliorée. Pour Abdoul Karim Baguian, les résultats des anciens et l’actuel président sont satisfaisants. « Le mandat du président Sita Sangaré n’est pas à blâmer. Il a fait ce qu’il pouvait. Il faut aussi noter qu’il a hérité d’un travail qui avait été fait par d’autres avant lui. Ils ont tous fait ce qu’ils pouvaient », a-t-il affirmé.

Dans sa volonté de performer le niveau de pratique du football national, Lota dit avoir déjà des soutiens au plan international. « IntegralSpor, une société turque avec laquelle nous sommes en partenariat nous a promis que si Lota est élu président de la FBF de construire quatre stades aux internationales au Burkina Faso. Avec Allsport, une société basée en France, nous allons former chaque année le meilleur entraineur et le meilleur arbitre », s’est engagé Lota.

« La caution est peu, on aurait dû aller à 20 millions de francs CFA »

Selon les textes de la FBF, tout candidat, en plus des parrainages des ligues et des clubs, doit déposer une caution de 2 millions de francs CFA. Pour Lota, cette somme est peu, en réponse à un journaliste qui lui demandait s’il était réunir de remplir toutes les conditions. « Pour un poste comme la présidence de la FBF, je trouve que les 2 millions sont peu. Il aurait fallu placer la caution à 20 millions. Même avec ce montant, sur place ici, je peux payer par chèque », a-t-il dit sous une salve d’applaudissements de ses amis présents dans la salle.

Né le 27 juillet 1984, Abdoul Karim Baguian dit Lota a joué dans les petites catégories de Santos FC et de Canon du sud. A 26 ans, il est élu Secrétaire général des supporters de l’ASFA-Yennega et en relation avec le Comité central.

Agé aujourd’hui de 36 ans, Abdoul Karim Baguian est connu dans le milieu du football. Il est membre de l’association des supporters de l’ASFA Yennaga. Après Amado Traoré, Lazare Bansé, Mory Sanou, Bertrand Kaboré et Laurent Blaise Kaboré, il est le sixième candidat déclaré à la présidence de la FBF.

Jacques Théodore Balima
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment