Effondrement à l’Université Norbert Zongo : 4 morts, une cellule de crise mise en place pour déterminer les causes du drame

Ils sont finalement trois étudiants de l’Institut universitaire de technologies et un ouvrier de nationalité étrangère qui sont restés sous les décombres d’un des bâtiments du chantier en construction du « Projet cité » à l’Université Norbert Zongo de Koudougou le mardi 31 août 2021. Une cellule de crise a été mise en place pour déterminer les causes du drame.

Un grave accident s’est produit ce mardi 31 août 2021 sur le chantier de l’Unité de formation et de recherches en sciences et technologies et de la cité universitaire au sein l’université Norbert Zongo de Koudougou. Vers 10h, la dalle du foyer en construction s’est effondrée pendant que des ouvriers procédaient à un décoffrage.
Alertés, les sapeurs-pompiers, assistés par les forces de l’ordre et des ouvriers du site, ont pu retirer un blessé qui a été immédiatement été conduit au centre hospitalier régional de Koudougou.


Lire aussi Burkina /Koudougou : Six personnes placées en garde-à-vue suite à l’effondrement d’un bâtiment de l’université


Malheureusement, quatre corps sans vie ont été retirés des décombres. Après une demi-journée d’acharnement, c’est aux environs de 17h 20 que les premiers corps ont été extraits des ruines. Parmi les victimes, on dénombre trois étudiants de la filière génie civil de l’institut universitaire de technologies de l’université Norbert Zongo. Ils étaient en situation de stage pratique. La quatrième victime est un ouvrier de nationalité étrangère, en activité aussi sur le chantier.

Les travaux ont été suspendus et une cellule de crise a été mise en place pour déterminer les causes de l’incident et situer les responsabilités.

Le substitut du procureur, présent sur les lieux, a donné rendez-vous aux médias ce jour mercredi 1er septembre 2021 au palais de justice pour plus de détails.
Plusieurs autorités de la région ont fait le déplacement sur les lieux pour assister les équipes de sauvetage. Le gouverneur de la région du Centre-ouest, le président de l’université Norbert Zongo et le chef du Projet-cité étaient tous présents. Aux dernières nouvelles, le ministre Alkassoum Maïga se serait rendu dans la matinée du 1er septembre sur les lieux pour faire une déclaration.

En rappel, c’est le jeudi 28 novembre 2019 que le ministre en charge de l’Enseignement supérieur, Pr Alkassoum Maïga, a lancé officiellement les travaux de construction de l’Unité de formation et de recherches en sciences et techniques (UFR/ST) et de la cité universitaire.

Ces infrastructures, d’un coût d’environ 22 milliards de FCFA, ont été financées par la Banque arabe pour le développement économique en Afrique (BADEA), le Fonds de l’OPEP pour le développement international (OFID) et l’Etat burkinabè et aura une capacité d’accueil de 2 500 étudiants, un amphithéâtre de 3 500 places et un restaurant universitaire qui pourra recevoir 1 000 étudiants.

Prince Omar
Le Faso.net

Related posts

Leave a Comment