Éducation : Un bâtiment de trois classes et des latrines pour l’école Nemnin de Silmiyiri

L’école Nemnin de Silmiyiri, sise au secteur 39 de Ouagadougou, dans l’arrondissement 9, a bénéficié d’un bâtiment de trois classes et de latrines. L’œuvre est du fondateur des établissements Nonglom, Maxime Zoungrana. Les infrastructures ont été inaugurées ce samedi 4 mai 2019, en présence du ministre en charge de l’Éducation nationale, Stanislas Ouaro.

Permettre aux élèves de l’école Nemnin de Silmiyiri, dans l’arrondissement 9 de Ouagadougou, de disposer d’un cadre d’apprentissage adéquat pour une meilleure formation. C’est l’une des raisons qui ont motivé le fondateur des établissements Nonglom, Maxime Zoungrana, à offrir ce bâtiment de trois classes et des latrines à ladite école.

Le ministre et le maire qui coupent le ruban d’inauguration

La Circonscription d’éducation de base (CEB) Ouaga 15, qui compte 18 écoles publiques pour plus de 40 000 élèves, est confrontée à d’énormes difficultés liées aux infrastructures. Ainsi, répondant au cri de cœur de la CEB, le fondateur des établissements Nonglom, Maxime Zoungrana, qui porte l’éducation dans son cœur, a fait preuve de générosité pour soulager les élèves de l’école Nemnin de Silmiyiri. « Cet engagement à accompagner l’État est à saluer et nous profitons de cette occasion pour lui témoigner la gratitude du gouvernement. C’est vraiment une fierté. Ce genre d’acte permet d’accélérer ensemble le développement du système éducatif », a dit le ministre en charge de l’Éducation nationale, Stanislas Ouaro.

Le ministre en charge de l’éducation nationale Stanislas Ouaro

En effet, ce bâtiment de trois classes vient renforcer les capacités d’accueil de l’école Nemnin. « Les mots nous manquent pour remercier Maxime Zoungrana qui a entendu notre cri de cœur. Cela témoigne de l’intérêt qu’il porte à notre formation », s’est réjouie Annie Sédogo, la représentante des élèves. 
Les salles de classe ont été entièrement équipées par le ministère de l’Éducation nationale. Stanislas Ouaro a également remis un lot de matériel à l’établissement pour permettre aux acteurs de bien mener leur mission.

La répresentante des élèves Annie Sédogo

Maxime Zoungrana dit avoir fait de l’éducation son cheval de bataille. Il est ainsi le fondateur de plusieurs établissements préscolaires, primaires et secondaires dans de nombreuses régions du Burkina. Pour le donateur donc, ce geste est « une reconnaissance envers l’État parce qu’en tant que fondateur des établissements Nonglom, j’ai été toujours accompagné par l’État. En construisant ces salles de classe, c’est pour permettre aux enfants de l’arrondissement de bénéficier d’un cadre approprié pour acquérir le savoir ». En éducateur avisé, il dit avoir compris que la qualité de l’éducation est tributaire de la qualité de la formation des éducateurs qui animent la vie scolaire.

Le fondateur des établissements Nonglom

Malgré l’allocation, en 2018, de plus de 518 milliards de F CFA, soit plus de 19% du budget national, pour améliorer l’offre et la qualité de l’éducation, les besoins restent énormes. C’est pourquoi les responsables du système éducatif interpellent tous les acteurs à emboîter le pas du fondateur des établissements Nonglom. Hormis l’insuffisance de bâtiments, la CEB Ouaga 15 dit manquer d’équipements, d’infrastructures d’adduction d’eau potable, de clôtures. Elle espère donc que son cri de cœur trouvera un écho favorable auprès d’autres personnes de bonne volonté.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment