Education : les scolarités des élèves affectés par l’Etat constituent un problème

La coordination de la région du centre de l’Union des établissements d’enseignement privés laïcs (UNEEP-L) tient une assemblée générale préparative de la rentrée scolaire 2020-2021. Les membres réunis ce 24 septembre 2020 examinent les “stratégies pour une année académique particulière”.

” Notre grand soucis c’est par rapport au retard de paiement des frais de scolarité des élèves affectés par l’Etat”. Ce retard nous perturbe dans notre travail. Ce sont entre autres les difficultés qu’évoquent la coordination de la région du centre de l’UNEEP-L à son assemblée générale.

Elle est un moment d’échanges à bâtons rompus entre les promoteurs des établissements d’enseignement privés laïcs sur le bilan de l’année académique écoulée.
Face à la rentrée en pleine crise sanitaire, les membres de cette coordination formulent quelques recommandations. Il s’agit de veiller à instaurer une discipline des élèves, notamment pour le respect de certains gestes barrières. Pour rattraper le retard académique, la coordination invite ses membres à poursuivre le poursuivre scolaire antérieur avant d’entamer la nouvelle année académique ou au mieux avancer les élèves avec leurs enseignants dans la mesure du possible.

Mariam Ouédraogo 

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment