Education : les parents d’élèves inquiets chez le premier ministre

Le premier ministre a reçu en audience ce jeudi, l’Union nationale des parents d’élèves du post primaire du secondaire et du supérieur du Burkina Faso (UNAPSB) pour échanger sur les préoccupations de ces derniers face la pandémie du COVID19. La date des prochaines rentrées a de même été abordée au cours des échanges avec Christophe Dabiré, et demande a été faite a celui-ci d’œuvrer avec tous les acteurs, à une éducation de qualité.

Plus de 4 millions 900 mille élèves sont privés de cours en présentiel depuis l’arrivée de la pandémie au Burkina. La rencontre entre les parents d’élèves et le chef du gouvernement entre dans le cadre de la reprise des activités pédagogiques en vue.

Sur les critères de validation de l’année scolaire 2019-2020, l’UNAPSB affirme ne pas avoir de commentaire à ce sujet. ‹‹ Ce sont des décisions parmi tant d’autres. ll y’avait plusieurs propositions qui étaient formulées, et même au niveau de notre faîtière, nous avons déjà formulé des propositions, mais le gouvernement a le dernier mot, et notre faîtière, aujourd’hui comme demain accompagnera toujours le gouvernement dans les décisions prises surtout pour l’atteinte des objectifs pour une éducation de qualité, afin que certaines décisions ne soient pas préjudiciables à nos élèves, à nos étudiants››. C’est ce qu’à affirmé le président de L’UNAPSB, Hector Raphaël Ouédraogo. Il a de même lancé un appel à l’endroit du syndicat et du gouvernement, à mettre en avant la communication.

Le premier s’est engagé à échanger avec ses collaborateurs afin que l’ UNAPSB les accompagne toujours dans l’atteinte des objectifs pour une éducation  de qualité.

Alex SOME

Stagiaire

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment