Education au Burkina Faso : 125 805 candidats à la conquête du Baccalauréat

Le ministre de l’éducation nationale, de l’alphabétisation et de la promotion des langues  nationales, Pr Stanislas Ouaro, a donné le top départ des épreuves du Baccalauréat. Le lancement des épreuves du premier diplôme universitaire s’est fait au lycée mixte de Gounghin ce lundi 3 août 2020 à Ouagadougou.

Ce sont 125 805 candidats, répartis dans 471 jurys, qui prennent part au baccalauréat 2020. Un nombre qui est croissant comparé à l’année précédente, a expliqué le ministre. Il a indiqué que ce sont 116 000 candidats qui passent un baccalauréat général.

Pour les séries scientifiques, le nombre va croissant même si « la mayonnaise tarde à prendre ». Le ministre nourrit l’espoir que le nombre va augmenter avec l’ouverture des lycées scientifiques dans chaque région du Burkina Faso. Pour cette année scolaire, le nombre de candidats au baccalauréat série C est de 321.

L’année scolaire 2019-2020 a connu de nombreux soubresauts. En effet, les examens de cette année scolaire se sont passés dans des conditions particulières. Avec la situation sécuritaire mise à rude épreuve pour certaines régions de la ville du Burkina Faso et la pandémie à coronavirus qui a occasionné la suspension définitive des cours pour ceux en classe de passage et la suspension temporaire des cours pour ceux en classe d’examens.

Une candidate a été témoin de l’ouverture de l’enveloppe contenant les épreuves.
Le plus jeune candidat est âgé de 15 ans et le plus âgé a 63  ans

Le professeur Stanislas Ouaro a expliqué que les élèves ont reçu des instructions afin que les examens se tiennent dans les meilleures conditions. « Ils ont reçu des consignes liées à comment remplir la feuille de composition, des consignes liées aux mesures barrières à observer en lien avec la maladie à coronavirus. Vous avez constaté avec moi que tous les candidats ont porté un masque, et les consignes liées à la discipline dans les classes, discipline pour éviter les fraudes », a-t-il dit.

Dieudonné Noël Bagué, président du jury du lycée mixte de Gounghin, a indiqué que « dans le centre du lycée mixte de Gounghin, nous avons 4 jurys 108, 109, 110 et 111, tous de la série littéraire A4. Il y a à peu près 1.110 candidats dont des candidats en situation de handicap, des malvoyants qui sont au nombre de 11. Il y a environ 450 candidats libres ».

Le président du jury a également affirmé que pour parer à toute éventualité de fraude, le nombre de candidats par salle a été réduit et chaque candidat est assis seul sur le banc de composition. Il faut noter que le plus jeune candidat est âgé de 15 ans et le plus âgé a 63  ans.

Corine GUISSOU (stagiaire)

Burkina24

Related posts

Leave a Comment