Eau et assainissement : Le ministre Ambroise Niouga Ouédraogo visite l’adduction d’eau Potable multi-villages de Dougoumato 1

Le ministre de l’Eau et de l’Assainissement Ambroise Niouga Ouédraogo a visité le samedi 13 juin 2020 l’adduction d’eau potable multi-villages (AEP-MV) de Dougoumato 1 dans la commune de Koumbia. Cette visite est la dernière de trois, précédée de deux autres dans les Cascades, la province de Kénédougou et Nasso dans les Hauts-Bassins pour un constat de réalisations d’infrastructures en eau et assainissement.

Après avoir visité des réalisations en eau et assainissement entamées dans les Cascades, dans la province de Kénédougou et à Nasso, c’est à Dougoumato 1 dans la commune de Koumbia que Ambroise Niouga Ouédraogo a clôturé sa tournée le samedi 13 juin 2020. Le ministre en charge de l’eau et de l’assainissement s’est rendu sur les sites abritant l’adduction d’eau potable multi-villages de Dougoumato 1.

Un ouvrage qui va permettre de satisfaire les besoins en eau et de porter à 100% en 2020 et à l’horizon du projet, les taux d’accès en eau potable des villages qui sont desservis. Le système va desservir plus de 14000 personnes en 2020 et plus de 20 000 personnes en 2040 à partir de 15 bornes fontaines et 25 branchements privés.

Le réseau comporte par ailleurs 2 abreuvoirs et offre des possibilités d’extension permettant la réalisation de bornes fontaines et de branchements privés supplémentaires.

Cet AEP multi-villages de Dougoumato 1 concerne 4 villages dont Dougoumato 1 et 2, Djiuè et Kongolekan.

D’un coût de 310 681 728 FCFA, ces réalisations s’inscrivent dans le cadre du Projet BID-UEMOA d’hydraulique et d’assainissement en milieu rural au Burkina-Faso (PHA/BID UEMOA).

Selon Seydou Sana coordonnateur du projet, c’est un financement innovant qui a été institué au niveau de l’UEMOA qui emprunte les ressources à la BID pour les réalisations hydrauliques du gouvernement tout en finançant la majeure partie. Ce projet était destiné à réaliser 120 forages positifs. A la date d’aujourd’hui, tout est terminé avec 31 AEPS réalisés. Cependant, 12 sont déjà asservis et ils sont dans l’attente de la mise en eau des autres.

Seydou Sana coordonnateur du Projet BID-UEMOA d’Hydraulique et d’Assainissement en milieu rural au Burkina-Faso

Le ministre a fait un récapitulatif des tournées précédentes qui ont concerné entre autre le barrage de Moussodougou qui est un ouvrage de retenue d’eau et de régularisation des débits du fleuve qui permet d’irriguer la canne à sucre et la plaine rizicole de Karfiguèla, d’alimenter la ville de Banfora en eau potable, et la pêche.

Ambroise Niouga Ouédraogo ministre de l’Eau et de l’Assainissement

Un forage à 91 m avec un gros débit de 30 m3/h implanté dans la résidence de la gouverneure des Cascades qui permettra une production de 480 m3 par jour et la réalisation de 855 branchements particuliers et environ 10 fontaines. Ce qui va renforcer l’approvisionnement en eau pour la fête du 11-décembre.

Il y a également eu la visite de l’aménagement hydraulique multi-villages autour du forage artésien de Fon qui devra permettre d’augmenter le taux d’accès en eau potable de cinq (5) villages et qui revêt également un volet agricole de 25 hectares et des bassins piscicoles pour la production de poisson.

A Nasso, la visite avait porté sur les installations de l’ONEA et la réalisation en cours d’un forage principal qui va renforcer l’approvisionnement en eau de la ville de Bobo-Dioulasso.

Bémi Boni maire de Koumbia

Au terme de cette sortie, le ministre a adressé ses remerciements aux autorités régionales, déconcentrées et décentralisées qui se sont investies pour le succès de la tournée. Il s’est dit rassuré que ces différentes infrastructures sont à l’abri de détérioration avec cette période de saison pluvieuse.

Haoua Touré
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment