Eau et Assainissement au Burkina Faso : CRS lance le projet « Ji Saniyani » à Banfora

Le jeudi 23 juillet 2020 dans la cité du paysan noir, Banfora, a eu lieu la cérémonie officielle du lancement du projet « Ji saniyani » initiée par l’ONG Catholic Relief Services (CRS). Ce projet a pour objectif l’amélioration de l’accès  aux services d’eau potable dans la commune de Banfora.

 L’ONG Catholic Relief Services (CRS) a répondu au cri de cœur de la population de la commune de Banfora avec le projet « Ji Saniyani » (Ndlr, eau propre).  Ce sont au total 44 quartiers de 19 villages de Banfora qui bénéficieront dudit projet financé par Charity Water d’une valeur de 1 million de dollars US,  équivalant à  565 millions de F CFA.

Le maire de la commune de Banfora, Aboubakar Héma a souligné que l’ONG n’est pas à sa première action dans sa commune. Le projet, Saniya-So, qui vise l’amélioration des conditions d’eau, d’hygiène et d’assainissement dans les écoles et centres de santé de la commune, fait partie des actions de l’ONG. « Ce n’est pas la première fois que CRS nous accompagne. Depuis l’adoption de notre plan stratégique pour l’assainissement à l’horizon 2030, nous avons approché CRS en 2018. Cette ONG déploie des moyens, mobilise des partenaires pour accompagner la commune de Banfora à l’atteinte de ses objectifs », explique le maire.

 Le gouverneur de la région des Cascades, Joséphine Kouara Apiou/Kaboré a souhaité, quant à elle, un bon vent au projet. Elle n’a pas manqué de saluer la prise en compte de la lutte contre le Covid-19 dans les services du projet à travers les formations et sensibilisations avec l’appui de la Direction régionale de la santé des Cascades, le district sanitaire et le CHU Banfora.

Remise de matériel à la mairie de Banfora pour permettre une meilleure réalisation du projet “Ji Saniyani”

Par ailleurs, le représentant de la représentante de CRS Burkina, Amédée Georges Guiré a, à la suite du maire et du gouverneur, rappelé que le besoin a été exprimé par les autorités communales et que CRS intervient  partout où le besoin est, aux côtés des populations démunies. « A cela nous traduisons l’engagement de nos pères fondateurs que sont les Évêques des Etats-Unis qui,  en 1943 lorsqu’ils créaient le CRS, avaient pour mission que le CRS intervienne aux côtés des populations vulnérables (…) », a-t-il ajouté.

Les résultats attendus dans ce projet sont entres autres, l’amélioration de l’accès aux infrastructures d’eau par la réalisation et la réhabilitation de forages, l’amélioration de la gouvernance de l’eau, la promotion de l’hygiène et la lutte contre le Covid-19, a cité le coordonnateur du projet, Lambert Nikièma.

Avec la crise sanitaire qui secoue le monde, les participants à la cérémonie ont eu droit à une formation sur les règles d’hygiène en situation de Covid-19. Du matériel, à savoir des ordinateurs, des motos, pour permettre une meilleure réalisation du projet, a été remis à la mairie à la fin de la cérémonie.

La durée du projet est d’un an, du 1 er février au 31 janvier 2020, et est renouvelable.

Irmine KINDA

Burkina24

Related posts

Leave a Comment