Drame de Toéni : les transporteurs n’ont pas respecté les consignes de sécurité (Pr Ouaro)

Quatorze personnes ont perdu la vie dans l’explosion d’un bus sur un engin explosif improvisé sur l’axe Toéni Tougan ce 04 décembre 2020. Parmi les victimes on comptes sept élèves. Selon le ministre de l’éducation Stanislas Ouaro, invité au 20h de la RTB, ce drame a eu lieu par manque de respect des consignes de sécurité.

C’est en effet à la faveur de la reprise des activités scolaires que des déplacements d’élèves devaient se faire.

Ainsi trois bus transportant 160 personne dont 104 élèves devaient prendre la route pour Tougan. Ce n’était pas donc « pas un convoie d’élèves  » précise le ministre.

Sauf que vu le contexte sécuritaire dans la zone des « consignes fermes avaient été données aux transporteurs de ne pas bouget jusqu’à ce que le GARSI (groupe d’action rapide de surveillance et d’intervention) leur donne l’autorisation de bouger. Deux des trois cars voulaient prendre la route la veille mais avaient été sommés de ne pas le faire » ajoute Stanislas Ouaro.

Malheureusement « contre toute attente ce matin (04 janvier),  trois cars ont pris le depart sans que des informations leur permettant de prendre le depart leur ait été données ».

Au cours de l’explosion 19 blessés dont trois graves ont été enregistrés, qui sont pris en charge au CMA de Tougan, selon le ministre Ouaro.

Sur les 160 passagers, 120 sont arrivés à Tougan et les 26 passagers portés disparus ont été retrouvés.

Ange L. Jordan MEDA

Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment