Dossier « Dabo Boukari » : L’audience de mise en accusation de nouveau renvoyée au 11 juin 2020

Après un premier renvoi, le 21 mai dernier, l’audience de mise en accusation dans le cadre du dossier Dabo Boukary qui devait se tenir ce jeudi 28 mai 2020, a été de nouveau renvoyé au 11 juin 2020.

L’information nous a été donnée par Me Paul Kéré, avocat du Général Gilbert Diendéré, inculpé dans cette affaire. « Le dossier a été renvoyé pour la simple raison que le mémoire qui avait été produit n’avait pas été communiqué au parquet général. C’est maintenant chose faite. Il y a aussi certains avocats de la partie civile qui n’avaient pas été destinataires de ce mémoire. Je crois que la procédure sera régularisée au niveau de cette communication pour respecter le principe du contradictoire », a indiqué Me Kéré.

Contacté au téléphone, Me Bénéwendé Sankara, l’un des avocats de la partie civile, explique que le mémoire a été déposé par l’un des avocats du Général Gilbert Diendéré hier soir (ndlr mercredi 27 mai). Certains avocats ont donc demandé au juge de renvoyer l’audience. « Nous n’étions pas demandeurs du renvoi. Nous étions prêts », clame Me Sankara.

En rappel, trois personnes ont été inculpées dans le dossier « Dabo Boukary » du nom de cet étudiant en 7e année de médecine, assassiné le 19 mai 1990. Il s’agit de :

  •  Magloire Yougbaré, sergent au moment des faits, il était en service au centre national d’entrainement commando de Pô (CNEC). Selon l’enquête du doyen des juges d’instruction du Tribunal de grande instance sur cette affaire, Dabo Boukary a été embarqué dans un véhicule conduit par le sergent Yougbaré.
  •  Deuxième inculpé, le lieutenant-colonel, Mamadou Bamba, alors étudiant en médecine.
  •  Le général Gilbert Diendéré, alors Capitaine et chef de Corps du CNEC, est inculpé pour « complicité d’arrestation illégale, coups mortels, recel de cadavre »

Ces deux derniers officiers, rappelons-le, purgent respectivement une peine de 10 ans de prison dont cinq avec sursis et une peine de 20 ans ferme dans le cadre du putsch de septembre 2015.

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment