Discours sur la situation de la Nation : « Qu’on nous rassure que malgré la guerre, il y a de l’espoir », dixit Benewendé Sankara

A moins de vingt-quatre heures du discours du Premier ministre, Christophe Dabiré, à l’hémicycle sur la situation de la Nation, Benewendé Sankara, premier vice-président de l’Assemblée nationale et président du parti Union pour la renaissance / Parti sankariste (UNIR/PS) a exprimé ses attentes.

Selon ses propos, c’est un discours qui sera très suivi par les burkinabè et le Premier ministre va expliquer ce que le gouvernement a « fait et compte faire dans le cadre du bien-être des citoyens ».

A en croire Me Benewendé Sankara , après la déclaration de politique générale du Premier ministre courant janvier 2019, il va cette fois-ci « rendre compte concrètement de ce qui a été fait en matière d’emploi, de la santé, de la sécurité, etc. C’est un moment très attendu par les députés tant de la majorité que de l’opposition, donc un débat national », a expliqué Me Sankara.

Aussi a-t-il ajouté : « nous attendons à ce que le Premier ministre nous rassure que malgré la guerre que les terroristes nous déclarent et qui endeuillent nos populations, il y a de l’espoir ».

Même s’il n’exclut pas qu’il y a des difficultés, Me Benewendé Sankara demande au Premier ministre de dire la vérité au peuple burkinabè sur ce qui est fait et ce qui sera fait, par exemple « l’épineuse question de la réconciliation, la sécurité ».

Pour le président l’UNIR PS, Christophe Dabiré est un Premier ministre« très direct et sincère, et les burkinabè aiment les gens sincères ».

Il demande aux députés de jouer leur partition, en posant « les préoccupations de leurs électorats ».

Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment