Découplement des élections de 2020 : « Le gouvernement attend le rapport parlementaire avant de se prononcer », réagit Rémis Fulgance Dandjinou

Le conseil des ministres du 8 juillet 2020 a délibéré sur plusieurs sujets relatifs à la réforme des institutions et à la modernisation de l’administration. Quatre rapports ont été adoptés, selon le ministre de la Communication, Rémis Fulgance Dandjinou. Répondant à la question relative au rapport parlementaire qui propose le découplement des élections de 2020, Rémis Fulgance Dandjinou a laissé entendre que « le gouvernement attend le rapport parlementaire avant de se prononcer ».

Au titre du ministère de la Justice, le ministre de la Communication, porte-parole du gouvernement, Rémis Fulgance Dandjinou, a expliqué que le conseil des ministres a examiné un décret portant « attributions, composition et fonctionnement du Comité de suivi de l’action éducative et de la réinsertion sociale des détenus ». Ce comité a pour mission de favoriser la rééducation et la réinsertion sociale des prisonniers.

Pour le compte du ministère de l’Economie, des Finances et du Développement, un rapport est sur la table du conseil de ministres. Il est relatif aux « solutions devant permettre une optimisation et un renforcement de la présence du Burkina Faso dans les organisations supranationales ». A ce sujet, le conseil des ministres a instruit les ministres en charge du dossier de mettre en œuvre les propositions de l’étude afin d’obtenir des outils et instruments performants devant assurer une meilleure participation du Burkina Faso aux instances internationales.

Concernant les médias, le gouvernement a examiné la possibilité d’un Fonds d’appui à la presse privée, à titre exceptionnel, pour l’année 2020. Ces appuis financiers aux entreprises du secteur de la publicité et de la presse s’inscrivent dans le soutien du gouvernement aux médias privés dans ce contexte de Covid-19.

Dans un article publié sur Lefaso.net , nous annoncions la possibilité que les élections de novembre 2020 soient découplées. Répondant à la question relative au rapport parlementaire qui propose le découplement des élections à venir, Fulgance Dandjinou a laissé entendre que « le gouvernement attendra le rapport parlementaire avant de se prononcer ».

Aussi, le conseil des ministres avait sur sa table un décret portant sur la régularisation des indemnités, primes et avantages de toute nature, alloués aux magistrats membres de la Cour de cassation, de la Cour des comptes et du Conseil d’Etat. Cela permettra de régulariser la situation des magistrats en service dans les hautes juridictions et de restreindre les bénéficiaires de certains avantages, en application des dispositions du décret N°2016.

Les examens scolaires se dérouleront du 14 au 28 juillet

Parmi les communications orales du conseil des ministres de ce 8 juillet, figuraient les examens et concours de 2020. A ce sujet, le ministre de l’Education nationale a annoncé que les examens et concours (CEP, concours d’entrée en sixième, BEP, CAP, BEPC) au titre de l’année 2020 se dérouleront du 14 au 28 juillet 2020. Le nombre de candidats au CEP est de 446 138 élèves dont 54% de filles, contre 419 260 élèves en 2019. Aussi, 317 995 candidats dont 55,15% de filles prendront part aux épreuves du BEPC, contre 301 823 en 2019. Les épreuves du CAP verront la participation de 15 409 candidats dont 38,77% de filles, contre 12 050 en 2019.

Réagissant à la fronde sociale en cours sur le territoire national, notamment les grèves de la coalition syndicale des travailleurs, Rémis Fulgance Dandjinou a dit que le gouvernement reste ouvert à toute forme de dialogue.

E.K.S.
Lefaso.net

Related posts

Leave a Comment