Crise humanitaire : 7 milliards de FCFA pour les pays du Sahel (CICR)

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) a organisé une conférence de presse ce 14 septembre 2020 relative à la situation humanitaire dans le Sahel. Il ressort que les incidents violents ont entravé l’accès des populations aux services essentiels, dégrader la sécurité.

Selon le CICR, les incidences de violences armées ont occasionné des conséquences humanitaires graves. Au Burkina Faso, ces violences ont fait 1 013 000 déplacés internes, 294 centres de santé fermés ou fonctionnant à minima, 2 512 écoles fermées.
Dans la région du Sahel, le constat fait par le CICR montre que le nombre et l’intensité des incidents violents ont fortement augmenté en 2020, à cela 1 249 incidents et 5 662 décès ont été enregistrés entre janvier et juillet 2020. La violence armée et les déplacements forcés limitent de plus en plus l’accès aux champs agricoles, privant les ménages fortement tributaires de l’agriculture et leurs ressources.

Ainsi le CICR lance un appel au respect du droit international humanitaire.

« Il me semble primordial que la communauté internationale ouvre leur esprit et reconnaissent qu’à part l’agenda de la Covid, il y a l’agenda de ceux affecté par les violences et les conflits, ceux déplacés par les effets de changement climatique et ceux en désespoir », indique Peter Maurer, président du Comité international de la Croix-Rouge.

Peter MAURER

Le Comité international de la Croix-Rouge (CICR) annonce des projets dans tous les pays du Sahel. « Nous voulons élargir notre assistance en premier lieu en soutenant des cliniques, des centres médicaux pour rendre les services médicaux plus performants. Ensuite, améliorer l’accès à l’eau et au service sanitaire pour les populations déplacées et celles hôtes ».
Le CICR prévoit aussi élargir les activités sur les fragilités alimentaires des populations affectées. Et apporter des réponses en commun avec la croix rouge burkinabè les inondations et les urgences de déplacement dû aux déplacés.

Le CICR alloue 12 millions CHF soit 7 milliards supplémentaires à son budget opérationnel pour les pays de la région du Sahel. Ce budget sera consacré à la recherche d’une protection renforcée pour les civils, à la fourniture de services essentiels et à l’aide aux communautés touchés par le conflit pour leurs moyens de subsistance.

Nafisiatou VEBAMA
Infowakat.net

Related posts

Leave a Comment